Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Arrêt non demandé, d'Arnaud Modat : une furieuse envie de vivre

Auteur invité - 20.06.2017

Livre - Arrêt non demandé - Arnaud Modat - jeunesse couple bonheur


À peine la fatigue des fêtes digérée (ou pas), voici que déboule la rentrée d’hiver sur nos tables ! On pioche au hasard (bon, d’accord, pas tout à fait, car avec Alma, on sait où on va) : un petit nouveau, Arnaud Modat. Un roman court (160 pages) qui semble un brin décalé (il vous suffit de lire « l’autoportrait » final cher à l’éditeur pour vous situer le bonhomme), voilà de quoi bien commencer l’année. 



 


Plus qu’un roman, les six chapitres composent presque une succession de nouvelles. On n’y croise d’ailleurs pas les mêmes personnages. On évolue toutefois dans le temps puisqu’on suit le l de la vie : de l’enfance à la vie adulte, intime et professionnelle, jusqu’à la maturité, la vieillesse, voire même la mort...

À première vue, ça peut sembler tristounet, mais c’est loin d’être le cas, car Arnaud Modat possède une plume alerte et percutante qui fait mouche, que ce soit quand il pointe l’absurdité du monde du travail (dans le chapitre intitulé « J’existe [je ne fais que ça] », un « lutin postal », chargé de répondre au nom du père Noël au courrier des enfants, est confronté à la logique de la rentabilité) ou quand il épingle nos petites lâchetés contemporaines.

Le garçon a beaucoup d’humour : il est capable de faire, comme son personnage, des « raccourcis mentaux » qui peuvent certes laisser le lecteur « pantois », mais le sourire aux lèvres. Le livre est aussi bourré de références aux années 90. Il y est par exemple à un moment question d’un Amstrad 6128. Et il a même réussi à citer Mel Gibson ! 
 

[Extraits] Arrêt non demandé de Modat, Arnaud  


Sous ses airs de comédie, avec des scènes d’anthologie (vous n’irez plus sonner chez vos voisins pour faire baisser le son de la musique sans repenser à ce passage), on sent bien la réflexion sur le temps qui passe, sur ce que signifie grandir et vieillir.

La légère mélancolie qu’on peut déceler dans ce roman ne dissimule pourtant en aucun cas la furieuse envie de vivre qui s’en échappe. Bref, encore un auteur à suivre chez Alma... 
 

Laëtitia Tillier,
La Mandragore (Chalon-sur-Saône) 

 


Arrêt non demandé - Arnaud Modat - Alma Editeur - 9782362792113 - 17 €