Asylum : la mort, peut-être, la folie, certainement, mais la vie...

Victor De Sepausy - 09.07.2019

Livre - asile psychiatrique - époque victorienne - lettres folie


ROMAN ÉTRANGER – Qu’est-ce qu’une institution psychiatrique, véritablement ? Un repère de fous, une concentration d’inadaptés, de personnalités socialement déclarées et considérées comme telles… Dans ce croisement du XIXe et du XXe siècle, la question serait plutôt de savoir quelle médecine pouvait bien s’y pratiquer.


 

Quelque part, dans une époque victorienne en fin de règne, où se retrouve l’ambiance écrasante d’un film d’horreur, les rats parlent. Pas très étonnant, quand on sait qu’Emilie Autumn, au nom très évocateur, est musicienne, et que la folie est l’un des thèmes récurrents dans ses morceaux. En télescopant deux univers, nous entrons dans une narration sombre et oppressante, à la rencontre de deux mondes.

Attention : le roman est épistolaire. Mais sous la forme de notes médicales, en alternance avec des lettres véritables. Et si l’affaire est bien tournée, le genre peut être déroutant — bien qu’en adéquation avec une certaine littérature victorienne, justement. Au cœur du récit, une expérience autobiographique, du propre séjour d’Emilie Autumn dans un hôpital psychiatrique. Et en parallèle, celle d’une Emily, fictive, qui se retrouve enfermée dans un asile britannique, des plus effrayants. Un asile pour femmes, bien entendu.

Cette confrontation des deux, qui flirte constamment avec les défaillances d’une société qui rejettent l’étrange étrangeté, selon l’expression consacrée, aboutit à un singulier tableau. Celui de ces personnes les plus vulnérables, prisonnières d’une institution qui, sous couvert de soins, donne le sentiment de creuser dans la folie de chacune des patientes.

Évidemment, c’est le thème mythologique — et plus encore — de la rencontre entre une jeune fille et la Mort, qui articule ce roman. Depuis Perséphone et Hadès, le trope d’une beauté vivante ravie par les puissances souterraines a donné lieu à de multiples œuvres. Cette collusion, ou collision, entre Eros et Thanatos parle immédiatement, entre abandon et séduction — plus encore en introduisant une tentative de suicide. Ou de l’automutilation, l’avortement, les violences, le harcèlement sexuel ou le viol…

Soumise à un étrange traitement — ou l’absence de traitement en réalité ? – une jeune fille, Emilie, va recevoir ces lettres d’une alter ego, Emily, venue d’un autre âge. 
 
Si le rapport de prédation que subissent les femmes est devenu un sujet, Asylum montre que par-delà les 150 ans qui séparent ces deux filles, la cruauté n’a finalement qu’évolué. La perspective d’une pareille conversation, où passé et présent se rejoignent, est en soi quelque chose de fascinant et de subversif. Et qui marquera. 

Le pouvoir médical, réfugié derrière les antispyschotiques qu’on prescrit hâtivement pour soigner un trouble bipolaire, est interrogé sans concessions. Emilie proteste : elle n’est pas folle, mais son geste, sa tentative de suicide ne s’expliquerait pas autrement. Dans un environnement dédié aux soins, comment pourrait-on voir sa situation empirer ? 

L’une des réponses est peut-être dans l’album, The Asylum for Wayward Victorian Girls : Behind the Musical. Ce qui est assuré, c’est que le livre en apportera d’autres, sombres et dérangeantes…
 


Emilie Autumn, trad. Arthur Desinge – Asylum – Hugo Roman – 9782755640823 – 21 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Hugo Roman
Genre :
Total pages : 422
Traducteur : arthur desinge
ISBN : 9782755640823

Asylum

de Emilie Autumn

Après une tentative de suicide, la jeune Emilie est internée dans un hôpital psychiatrique de Los Angeles. Dans le carnet qu'elle a réussi à conserver, elle découvre, jour après jour, des écrits mystérieux : le journal intime d'une autre Emily, prisonnière d'un maléfique manoir anglais à l'époque victorienne. Un asile dont les pensionnaires maltraitées sont soumises à d'horribles expériences avant d'être sacrifiées.

J'achète ce livre grand format à 21 €