medias

Au fil des générations, le son du tambour, comme une révolution

Auteur invité - 24.01.2020

Livre - Un autre tambour - William Melvin Kelley Delcourt - esclavage segregation etats du sud


ROMAN ETRANGER - Un autre tambour de William Melvin Kelle nous permet d’entendre un autre son dans la lutte contre la ségrégation, contre les relents psychologiques et les reflexes idéologiques de l’esclavage ancrés dans les mentalités sclérosées. Comme si l’idée d’une population sous humaine et d’une autre surhumaine devenait un mécanisme à part entière intégré dans le fonctionnement cérébral du « gars du sud ».
 
 
Les mots sont importants et Mister Leland, prévenu par ses parents, le sait : on ne dit pas négre. On dit Monsieur ou Madame. On dit noir.
 
1957 - Imaginez une ville du sud dans l’Amérique blanche encore pétrie de ses reflexes et convictions suprémacistes, où le noir est encore enchaîné, même symboliquement. Un vieil homme, Harper, conte à un auditoire respectueux de sa parole une bien singulière histoire qui a tout d’une légende : celle de l’Africain.
 
L’homme a des proportions immenses, une force brute presque sauvage. Remarquable personnage hors du commun qui porte dans ses bras, avec une délicatesse infinie, un enfant ; belle et forte image. Comme si cet homme entravé par des chaînes, prêt à être vendu sur le marché aux esclaves portait en lui tout l’amour pour son peuple opprimé, et exprimait toute la violence contre ce peuple oppresseur.
 
Cet homme sera acheté. Il se sauvera. Il tentera de libérer les noirs de leur condition. Ils le suivront. Il sera poursuivi. Et il mourra debout. Mais il laissera quelque chose, quelqu’un, une postérité que nous découvrons un siècle et demi après.
 
Quelques générations plus tard, Tucker est de sa descendance, même si physiquement rien ne rapproche ces deux êtres. Ils sont exceptionnels tous les deux mais à leur manière propre. Tucker est un homme taciturne, énigmatique et peu loquace. Il est captivant. Et les événements relatés ici vont le prouver.
 
Il décide un beau jour d’anéantir sa terre, de brûler sa maison et de partir avec sa famille. Voilà le vent d’un changement radical, le son d’un tambour bien particulier, comme celui d’une révolution. C’est ce que porte Tucker dans son sang qui lui vient… de loin. Les blancs du village assistent sans broncher à un exode bien étrange et sans précédent. Le déplacement en masse de la population noire de la ville vers le nord et ailleurs.
 
Peu à peu, l’histoire se met en place, chapitre après chapitre. Les voix se déploient et l’on apprend de la bouche de ceux qui furent témoins, de ceux qui faisaient partie de l’entourage de Tucker, voix de blancs, les événements qui ont portés cet homme à commettre cette action qui annoncera un profond changement, qui sonnera le glas de l’esclavage mental de l’homme noir.
 
Difficile de rompre avec ce système, et l’auteur parvient à nous dire cette difficulté par les réactions latentes chez les personnages qui d’abord impassibles et observateurs, agissent, réagissent, et pas de la manière la plus noble. Le temps de l’esclavage a laissé des traces tenaces dans l’inconscient collectif.
 
Rien n’est plus plaisant et stimulant que la lecture d’un texte qui parvient à vous agiter les neurones et vous laisse songeur par la profondeur de l’histoire, l’épaisseur des personnages. Même le temps de la lecture au fur et à mesure qu’on tourne les pages y participe, le lecteur semble se trouver dans une autre dimension. Le rythme agit comme la flûte du charmeur de serpent. Le charme opère. On est captivé.
 
Un premier roman inédit en français d’un jeune afro-américain, publié en 1960 en pleine ségrégation, l’un de romans les plus étonnants de la dernière rentrée littéraire.
 
William Melvin Kelley, trad anglais (US)  par Lisa Rosenbaum - Un autre tambour – Delcourt – 9782413017516 – 20,50€


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Delcourt Litterature
Genre : littérature...
Total pages : 284
Traducteur :
ISBN : 9782413017516

Un autre tambour

de William Melvin Kelley

Du jour au lendemain, les résidents noirs d'une petite ville imaginaire d'un Etat du Sud désertent, à la suite de l'acte de protestation d'un jeune fermier, descendant d'esclave. Juin 1957. Sutton, petite ville tranquille d'un état imaginaire entre le Mississippi et l'Alabama. Un après-midi, Tucker Caliban, un jeune fermier noir, recouvre de sel son champ, abat sa vache et son cheval, met le feu à sa maison, et quitte la ville. Le jour suivant, toute la population noire de Sutton déserte la ville à son tour.Quel sens donner à cet exode spontané ? Quelles conséquences pour la ville, soudain vidée d'un tiers de ses habitants ? L'histoire est racontée par ceux qui restent : les Blancs. Des enfants, hommes et femmes, libéraux ou conservateurs, bigots ou sympathisants.En multipliant et décalant les points de vue, Kelley pose de façon inédite (et incroyablement gonflée pour l'époque) la " question raciale ".

J'achète ce livre grand format à 20.50 €