Berthe Morisot, l'intime exposition

Mimiche - 17.09.2019

Livre - Exposition Berthe Morisot - Catalogue expo Flammarion - Beaux Arts - Beaux livres


CATALOGUE D’EXPOSITION - Si vous n'avez pas eu la chance d'aller voir l'exposition Berthe Morisot au Musée d'Orsay entre le 18 juin et le 22 septembre 2019, si vous n’avez pas eu la chance de voir les expositions qui ont précédée celle-ci au Musée des Beaux Arts de Québec en juin-septembre 2018, à la Fondations Barnes de Philadelphie d'octobre 2018 à janvier 2019, au Dallas Museum of Art en février-mai 2019, il vous reste encore une chance : courir acheter le catalogue de l’exposition paru chez Flammarion.
 


Car c'est beaucoup plus qu'un catalogue.
 
Sous la Direction de Sylvie Patry, Conservatrice Générale et Directrice de la Conservation et des Collections du Musée d'Orsay, vous allez pouvoir découvrir tout un pan du monde et de la peinture de Berthe Morisot (1841-1895).
 
J'ai eu cette chance de pouvoir admirer cette exposition et, même s'il est certain que les photos de ce livre n'apportent pas toute l'émotion ressentie en défilant devant ces œuvres magnifiques et superbement présentées dans l'écrin du Musée d'Orsay (et si je n'étais « malheureusement » pas tout seul pour en profiter - quelle affluence ! quel succès! - l'accès dans une véritable proximité avec toutes ces œuvres était extraordinaire), l'ouvrage en fournit une présentation tout à fait remarquable.
 
Il y a toute une érudite mise en contexte de cette artiste dans son milieu (assez aisé voire bourgeois), dans sa famille (elle est la belle-sœur d'Edouard Manet), dans la société d'alors (où les femmes n'avaient de place que dans la tenue de leur ménage et de la maison de leur époux, ce qui fut le lot de sa sœur pourtant peintre comme elle), auprès de ses maîtres (elle a pris des leçons avec Corot et côtoyé les plus grands de son époque), dans le milieu artistique (elle a aussi servi de modèles pour certains) !
 
Et si la reconnaissance est restée un peu tiède à cause de son sexe, elle n'en a pas moins bénéficié de l'admiration et de l’appui de grands noms, de Degas à Mallarmé, ce dernier ayant, en particulier, largement été impliqué dans le premier achat d'une toile de Berthe Morisot, de son vivant, par un musée français. Une consécration.
 
Longtemps classée comme une amatrice et non comme la réelle professionnelle qu'elle était par l'establishment artistique et social de son époque, elle n'en est pas moins devenue une figure « fondatrice et essentielle au sein du mouvement impressionniste » où son talent et sa capacité d’innovation ont balayé toutes ces réserves assurément machistes. Aujourd'hui, cette reconnaissance est incontestée.
 
Le livre présente des portraits fabuleux (dont c'est le thème fondateur de l'exposition) dans des mises en scènes extraordinaires de vie et de couleur. Des toiles d'un intérêt tout particulier du fait que nombre d'entre elles, remarquables, sont très largement dispersées de par le monde, dans des musées réputés (Dallas, New York, Tokyo, ...), certes, mais aussi dans des collections particulières, et ont été prêtées pour l'exposition. Toutes reproduites dans le livre, elles sont la certitude de voir des tableaux qui ne seront certainement pas accessibles avant longtemps dans de telles conditions..
 
Mais il est aussi l'occasion d'accéder aux Carnets de l'artiste qui y sont retranscrits et permettent de s'approcher au plus près de sa démarche artistique.
 
Enfin, Marianne Mathieu (du musée Marmottan-Monet à Paris), de Nicole R. Myers (du Dallas Museum of Art), de Cindy Kang (de la Fondation Barnes), … et de tant d'autres qui m'excuseront de ne pas les citer tous, aux côtés de Sylvie Patry, se sont attaché(e)s, grâce à des textes courts, à poser des regards complémentaires sur son œuvre et sa vie, permettant de mieux pénétrer le monde dans lequel Berthe Morisot a pu laisser s'épanouir son art.
 
Même si elle savait tout le handicap qui, alors, était encore le sien :
 

Je ne crois pas qu'il y ait jamais eu un homme traitant une femme d'égale à égal, et c'est tout ce que j'aurais demandé, car je sais que je les vaux.

 
Sans doute aucun !
 
Un regret dans ce magnifique livre : comme très (trop) souvent dans des ouvrages de ce type, quelques photos d’œuvres sont présentées à cheval sur deux pages adjacentes. Mais quelle est donc cette race de sacrilèges incompétents et iconoclastes qui peut bien encore continuer à prospérer et à gâcher la beauté et l'unicité d'un tableau à cause d'une pliure ou d'une reliure, qui ose penser que l'artiste a imaginé présenter sa toile en morceaux, qui aimerait voir exposé un tableau ainsi martyrisé ? Excusez-les Berthe, ils ne savent pas ce qu'ils font !
 
 
Collectif, dir. Sylvie Patry – Berthe Morisot – Flammarion – 9782081487048 - 39,50 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Flammarion
Genre : peinture
Total pages : 302
Traducteur :
ISBN : 9782081487048

Berthe Morisot

de Collectif

" [Mon ambition] se bornerait à vouloir fixer quelque chose de ce qui se passe. Oh, quelque chose ! La moindre des choses. Hé bien ! cette ambition-là est encore démesurée ! Une attitude de Julie, un sourire, une fleur, un fruit, une branche d'arbre, une seule de ces choses me suffirait. " Berthe Morisot, 1891.

J'achète ce livre grand format à 39.90 €