Bibliothèque humaniste idéale, Jean-Christophe Saladin

Clément Solym - 23.02.2009

Livre - bibliotheque - humaniste - ideale


Avec une couverture magnifique, et une chouette en relief, symbole de la sagesse et attribut d'Athéna, cette édition fait preuve du meilleur goût, et il faut véritablement avouer qu'il s'agit là d'un superbe ouvrage. Mais la bibliothèque est bien plus que cela.

Véritable encyclopédie des auteurs du temps jadis, il regorge d'extraits que l'on n'aura jamais découvert si l'on n'a pas approfondis ses études de lettres... Mais à vrai dire, nous vivons une époque où l'on se replonge vers des légumes oubliés, alors pourquoi ne pas revenir aux auteurs qu'il ne faudrait jamais oublier...

Les Humanistes, c'est avant tout un mouvement, lié inextricablement à la Grèce, le monde latin et l'Antiquité. Faire ses humanités, fut un temps, avait d'ailleurs encore du sens, et désignait un étudiant en grec et latin. Mais enfin, tout fout le camp, alors ça plutôt qu'autre chose...

Bref. Débutant sur une excellente introduction qui va redonner un cadre historique, précieux et utile, ce livre a décidé de se consacrer à une époque singulière à plus d'un titre : c'est en effet, à cheval sur deux langages que le siècle des Humanistes débute. D'un côté, l'érudition en langue latine, de l'autre, le français maternel et vulgaire...

On se plongera ensuite dans divers extraits impliquant des hommes comme Boccace, Flavio Biando, Leo Battista Alberti, Érasme ou Machiavel. Des hommes qui avaient pour modèles Homère et Platon, qui fréquentaient assidûment les textes de Cicéron et d'Horace ne peuvent pas être fondamentalement mauvais, finalement.

Et quel bonheur, étrange et amusant que de découvrir les textes de Montaigne, très calqués sur le latin, auquel il emprunte parfois des mots voire des tournures de phrases, face à celle de Rabelais, qui s'en moquent volontairement et la tourne en ridicule... On voyage dans le temps, mais également l'espace, puisque ces morceaux de textes venus des quatre coins de l'Europe nous racontent d'autres moeurs, d'autres réflexions.

On n'a cependant pas affaire à un livre destiné aux passionnés de l'histoire de la langue : c'est avant tout un recueil de textes insolites et tout aussi érudits que drôles, en fonction de ce que l'on peut lire.

Mais bien au-delà d'une encyclopédie ou d'une simple compilation de textes, c'est une immersion dans une pensée, un art de vivre et d'écrire... Toute une conception nouvelle de l'univers dans lequel l'Europe va s'engouffrer et qui révéla des esprits parmi les plus brillants.

Une plongée nouvelle dans une autre Humanité, finalement, complètement indispensable.


Retrouvez la Bibliothèque humaniste idéale, sur Place des libraires