medias

Books by Women : la mort de George Floyd, 13 livres contre le racisme

Books by Women - 04.06.2020

Livre - mort George Floyd - books women racisme


Suite aux événements récents, il nous est apparu important de vous partager des ressources et ouvrages qui corroborent #BlackLivesMatter. Impossible pour nous de trouver les mots justes afin de nous exprimer sur le sujet, nous partageons donc les ouvrages qui ont été importants pour nous et ont participé au commencement de notre déconstruction, déconstruction qui continue chaque jour et ne peut jamais vraiment s’achever.

La liste n’est évidemment pas exhaustive, vous trouverez d’autres références en fin d'article. Force à ceux et celles qui se battent tous les jours.

 

Assa Traoré et Elsa Vigoureux - Lettre à Adama (Seuil)
 

Le jour de ses 24 ans, Adama Traoré est déclaré mort, asphyxié suite à un plaquage ventral de la police. Malgré les appels à l'aide du jeune homme, aucune assistance ne lui est apportée. Depuis cette date, Assa Traoré ne cesse de lutter pour que justice soit rendue et pour que, de façon plus globale, lumière soit mise sur le racisme institutionnel.

Dans cet ouvrage, elle dénonce le comportement et le rôle des forces de l'ordre et raconte la bataille judiciaire pour laquelle elle se bat. Un ouvrage éclairant sur cette affaire, qui vous permettra de découvrir(peut-être) cette femme et sa lutte, qui restera dans l'Histoire.

 

Djamila Ribeiro - La place de la parole noire, (Anacaona)
 

Comme son titre l'indique, l'autrice questionne qui a le droit à la parole dans une société blanche, patriarcale et/ou hétérosexualité est la norme. Le constat est le suivant : la femme noire est systématiquement en marge des débats. Un livre à avoir et une philosophe à suivre assurément.

 

Audre Lorde - Sister Outsider (Mamamélis) 
 

Recueil de textes de l'essayiste, militante, poétesse lesbienne et engagée dans  le mouvement des droits civiques en faveur des Afro-Américains, Audre Lorde possédait de multiples cordes à son arc et parlait de ses luttes avec beaucoup de talent et de justesse. Ses écrits sont très accessibles, sa poésie engagée et en colère. Audre Lorde a notamment posé les bases de l'intersectionnalité et de la convergence des luttes, en dénonçant le féminisme blanc, qu'elle juge trop étroit et aveugle face à ses privilèges.

 

Bell Hooks- Ne suis-je pas une femme (Cambourakis, trad. Olga Potot)
 

Bell Hooks fait partie de ces activistes extrêmement prolifiques et qui ont considérablement marqué l'Histoire du militantisme et plus généralement celle des Afro-Américains. Trop peu de ses textes sont encore traduits en français, mais les 2 titres publiés chez Cambourakis sont vraiment à découvrir. Elle y traite de la race, du genre et de la classe dans des disciplines telles que l'art, l'éducation et le féminisme. 

 

Angela Davis - Femmes, race et classe, (éditions Des femmes - Antoinette Fouque, trad. Dominique Taffin)
 

Comment ne pas citer dans cette bibliographie Angela Davis, militante pour le mouvement des droits civiques aux États-Unis ayant fait partie des Black Panthers ? 
 

Elle s'attache dans cet essai à démontrer que les différentes luttes contre l'oppression gagnent à être menées ensemble de façon solidaire, rejoignant ainsi le terme récent d’intersectionnalité. Un texte inspirant qui met en lumière, une fois de plus, le rôle décisif du système capitaliste en tant que principale source des formes d'exploitations.

 

 

Claudia Rankine - Citizen, (L'Olivier, trad. Maïtreyi et Nicolas Pesques)
 

« À terre. À terre tout de suite. J’ai dû aller trop vite. Non, tu n’allais pas trop vite. Je n’allais pas trop vite ? Tu n’as rien fait de mal. Alors pourquoi me contrôlez-vous ? Pourquoi suis-je contrôlé ? Fais voir tes mains. Les mains en l’air. Lève les mains.» À la fois poésie, récit, essai, Claudia Rankine nous raconte les agressions racistes. Anecdotes, phrases entendues ici et là, titres de journaux, Citizen frappera dur et vous marquera indubitablement.

 

Kathleen Collins - Journal d'une femme noire, (éditions du Portrait, trad. par Marguerite Capelle et Hélène Cohen)
 

Décédée d'un cancer du sein à 46 ans, Kathleen Collins laisse une oeuvre conséquente et variée. Poèmes, films, scripts, tout cela évidemment doublé d'un militantisme accru (ou est-ce plutôt l'inverse ?). Cet ouvrage réunit nouvelles, lettres et fictions et livre une critique du discours blanc. 

 

Brit Bennett - Je ne sais pas quoi penser des gentils blancs, (Autrement, trad. par Jean Esch)
 

«Cet été-là, alors que mon pays se divisait pour savoir si un adolescent noir non armé méritait de mourir, quelque chose a changé en moi. Cet été-là, je me suis réveillée.» Plus contemporain, Brit Bennett nous livre ici 9 essais sur ce que signifie être noir.e dans l'Amérique de Trump. L'écriture de Brit Bennett est très simple d'accès et peut être lue par tou.te.s.

 

Reni Eddo-Logde - Le Racisme est un problème de blancs, (Autrement, trad. Renaud Mazoyer)
 

Pour déconstruire son racisme, il faut commencer par prendre conscience de ses privilèges en tant que blanc. Reni Eddo-Lodge tape fort dans cet essai. Pourquoi les Blancs pensent-ils ne pas avoir d'identité raciale ? Pourquoi la simple idée d'un James Bond noir fait-elle scandale ? Reni Eddo-Lodge pose les questions et nous démontre que le racisme imprègne tout.

 

Angela Davis - Une lutte sans trêve (La Fabrique, trad. Frédérique Popet)
 

Une lutte sans trêve est un recueil de textes, conférences et entretiens, qui met en relation une multitude de luttes contre les oppressions spécifiques. Angela Davis propose ici une réflexion axée sur la nécessité d'un combat global contre un néolibéralisme à l'origine d'une individualisation, système visant à appauvrir toute résistance contre les différentes formes de domination. 

 

Angie Thomas - The Hate U give(Nathan, trad. Nathalie Bru)
 

L’histoire de Starr, témoin du meurtre de son ami par un policier, c’est d’abord un sentiment d’incompréhension, puis rapidement celui de la colère, de l’injustice. Deux chapitres suffisent pour que l’on sombre dans l’horreur. Cette lecture c’est un coup de poing, une prise de conscience violente et sans préambule. Et justement, la vie n’offre pas ce luxe, elle peut s’arrêter net, d’un seul coup sans prévenir. Ce roman pourrait très bien ne pas en être un, ce qu’il raconte, ce qu’il dénonce, c’est le quotidien d’un nombre trop important d'humain.e.s, c’est une fresque de la vie, la vraie.

Avec son écriture brute et pleine de poésie, Angie Thomas nous pousse du plongeoir, pas le temps de nous boucher le nez, on atterrit violemment dans les eaux les plus sombres. Il se peut que certaines personnes accueillent mal ce livre, et pour cause, il dérange. Mais se confronter à la vérité, c’est prendre conscience et s’offrir la possibilité d’avancer, alors s’il vous plaît, sortez de votre zone de confort et osez franchir les barrières d’un monde qui, vous pensez, ne vous concerne pas, car en vérité il nous concerne tou.te.s, nous en sommes les principales et principaux act.rices.eurs. Dès 15 ans.

 

Renée Watson - Sortir d'ici (Casterman, trad. Nathalie Bru)
 

Tous les jours, Jade quitte son quartier de Portland pour se rendre au lycée privé de l’autre côté de la ville, celui où vont les blancs et les noirs de milieu aisé, mais aussi quelques filles comme Jade : noires, pauvres et brillantes.

Renée Watson nous parle ici de racisme quotidien, celui qui est là par petites touches, tous les jours. Une bonne porte d'entrée pour qui veut aborder ce sujet avec des adolescent.e.s !

 

 

Ilyasha Shabazz et Kekla Magoon - Comment je suis devenu Malcolm X, (Bayard, trad. Christine Bouard-Schwartz)
 

Un roman biographique rédigé à la première personne pour nous conter la vie, et plus particulièrement la jeunesse de celui qui deviendra Malcolm X, militant politique et défenseur des droits de l'Homme afro-américain. Une immersion brutale, mais nécessaire dans le quotidien d’un enfant afro-américain des quartiers de Harlem, dont la vie bascule après le prétendu suicide de son père et l’internement de sa mère en asile psychiatrique. Et qui de mieux pour coécrire ce roman que Ilyasah Shabazz, l’une de filles de Malcolm X lui-même ? Dès 14ans.

 
 

D'autres références :
 

L'association Women Who Do Stuff propose une liste de ressources anti-racistes : livres, films, podcasts, associations... Une liste en constante évolution, un document nécessaire et important, avec notamment des liens vers des collectes et cagnottes en plus. Merci les filles pour le boulot !
La cagnotte officielle pour soutenir la famille Traoré
La librairie l'Euguelionne propose une sélection d'ouvrages jeunesse pour sensibiliser au racisme : Par ici 
L'association Diveka a fait un appel sur Twitter aux créateur.rices noir.e.s : Plein de belles choses et personnes à découvrir sous ce tweet !

Petit rappel : La majorité des coups de cœurs de cette newsletter sont disponibles à la librairie Arborescence à Massy ! Vous pouvez également retrouver deux fois par mois, cette sélection, directement dans votre boîte email, en vous inscrivant ici. Si vous avez envie de contribuer à Books by Women, n'hésitez pas ! Envoyez un mail à booksbywomen@gmail.com avec un petit texte sur le livre choisi.
 


Commentaires
Sauf qu'on ne sait pas si c'est une motivation raciste. D'ailleurs, les rôles auraient été inversés, PERSONNE n'en aurait parlé. Si on en a entendu parler, c'est parce que les médias l'ont permis.
PS : Me revoilà bien vite.



Je viens de voir la cagnotte pour la "famille" Traoré. Ce type était impliqué dans une histoire d'escroquerie. Cette famille n'a pas besoin d'argent mais d'éducation. En revanche, je suis prête à une cagnotte pour leurs victimes.
Je vous remercie pour cette liste, non exhaustive mais bien fournie, de livres (essais...) rédigés par des femmes noires. Étant réunionnaise, femme métissée (Afrique/Inde) héritant d’un passé colonialiste, il est difficile de trouver des autrices noires traitant du racisme. Cette représentation littéraire est plus que nécessaire dans une société portant encore malheureusement les stigmates ségrégationnistes. Merci et continuez...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.