Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Bouches de cendres, d'Alvaro Escobar Molina

La rédaction - 23.12.2016

Livre - Bouches de cendres - Alvaro Escobar Molina


Au cœur de la Colombie, dans les tourments d’une guerre civile plus ou moins contemporaine, deux enfants dans une course sans fin avec leur mère. Ils fuient des guérilleros sans foi ni loi, croisent des soldats et des fermiers plus ou moins brutaux, des enfants indiens enlevés et livrés à des gardes-chiourmes passablement inquiétants, des « Pères savants » qui ont une idée bien à eux de la pédagogie à appliquer aux adolescents.

 

 

 

Récit d’une errance qu’Alvaro Escobar Molina mène, de colline en colline, de village en village, comme une forme de  quête identitaire, entre descriptions d’une nature hostile – un pays qu’il connaît manifestement bien – et images poétiques joliment troussées.

 

Un récit touchant, bien sûr, dans lequel, on ne le cachera pas, on a eu quelque difficulté à entrer. Peut-être une question de style autant que de construction, tout étant décliné au temps présent.

 

Des scènes qui se succèdent sans forcément que la trame même du récit y gagne en clarté, des évocations qui sont autant des images d’une réalité que des explorations de l’inconscient, on sent le psychanalyste percer derrière le romancier. Bref, un livre qui peut séduire autant que laisser le lecteur sur la réserve. 

 

(Illustration Dominique Scaglia)

 

par Jean-Marie Duhamel

 

en partenariat avec le CRLL Nord Pas de Calais