Buzz Aldrin. Mais où donc es-tu passé ? Sur les îles Féroé, sans doute

Cécile Pellerin - 13.07.2016

Livre - Iles Féroé - mal-être - Littérature norvégienne


Parfois la lecture d'un livre entraîne irrépressiblement  l'envie du voyage mais parfois aussi,  le voyage prévu et programmé commence par un livre. Parfois d'ailleurs c'est le même livre qui séduit le lecteur-voyageur et le voyageur-lecteur, et cette double approbation constitue la promesse d'une belle lecture.

 

Ainsi le roman de Johan Harstad est une invitation (rare) à se rendre sur les îles Féroé, en plein Atlantique nord, une invitation à découvrir un archipel solitaire et sauvage, extrêmement vert, humide et venteux, où les arbres plantés ne poussent jamais, où la couleur noire est plus intense qu'ailleurs, où le brouillard, lorsqu'il se déchire, offre des panoramas inoubliables.

 

"Le hameau constitué de vieilles chaumières en bois noires aux toitures gazonnées et de maison plus récentes est enfoui au boit d'un vallon où la rivière se jette dans le lac Pollur, lequel s'étire jusqu'à la mer de Vestmanna au gré d'une tranchée entaillant deux montagnes vertes".

 

Mal connu, ce pays semble souffrir d'un complexe d'infériorité, trop proche de l'Islande, souvent omis des cartes du monde. C'est un endroit auquel nul ne pense, comme invisible, idéal lorsque l'on souhaite disparaître, devenir anonyme. Un pays qui ressemble au mardi, "le jour le plus superficiel de la semaine [...] La journée particulière de la moyenne."

 

 

 

 

Mathias est un jeune homme norvégien qui, depuis qu'il a chanté exceptionnellement bien à la fête du lycée et soulevé un  énorme enthousiasme, ne souhaite plus qu'une chose : qu'on lui fiche la paix. Déterminé à retrouver sa tranquillité, à devenir numéro deux comme Buzz Aldrin, le deuxième astronaute américain à marcher sur la lune après Neil Armstrong, il sombre progressivement dans un état de confusion, impuissant à trouver la place qui lui convient (ou lui revient).

 

Une détresse qui le mène dans une usine désaffectée à Gjógv, un village d'à peine cinquante âmes au nord de l'archipel scandinave. Là, dans cette structure thérapeutique d'insertion, en compagnie de Havstein, psychiatre, et de trois résidents, Palli, Anna et Ennen, il se confronte à lui-même, conjure sa dépression et ses souffrances. "Je n'étais pas en trop. J'étais à ma place. C'est comme ça que je le ressentais. Comme si j'étais attendu."

 

Avec toute la naïveté, la maladresse et la fragilité d'un personnage un peu perdu mais attachant, jamais lugubre, parfois même drôle, l'auteur met en scène la difficulté d'exister, de s'intégrer dans une société où le besoin de reconnaissance prime sur l'estime de soi.

 

De manière délicate et absolument sincère, il dessine le parcours de Mathias, les hauts et les bas de sa lente guérison et amène, tour à tour, les autres personnages, à dépasser leurs traumatismes, à se libérer, à agir, à éprouver du plaisir, à porter un autre regard sur eux-mêmes. "Quelque chose a relâché son étreinte. Vous êtes déchargé de quelque chose. Comme si pour la première fois vous marchiez en ville sans vos grosses bottes fourrées alors que c'est l'hiver".

 

Sans prétention, avec une légèreté douce et entraînante, sensible et bienfaisante, l'histoire retient et convainc et l'exotisme des paysages, que le lecteur découvre progressivement et avec précision, l'ambiance et le climat particuliers du pays saisissent à vif. Rudes mais tonifiants. Singuliers et inoubliables.

 

Le voyage EST bien là. 


Pour approfondir

Editeur : Gaia
Genre : littÉrature...
Total pages :
Traducteur : jean-baptiste coursaud
ISBN : 9782847201376

Buzz Aldrin ; mais où donc es-tu passé ?

de Johan Harstad (Auteur)

Mattias est né en 1969, la nuit où l'Homme a marché sur la Lune. Il en garde une fascination pour l'espace, le lieu de tous les possibles, mais surtout pour le vrai architecte de la mission Apollo 11, non pas Armstrong mais Buzz Aldrin, celui qui le second mettra le pied sur la Lune. Comme l'astronaute, Mattias refusera d'entrer dans la lumière ou dans la légende, il sera celui qu'on ne repère pas en classe, celui dont on ne se souvient pas vingt ans après, il deviendra jardinier " parce que c'est silencieux ". Adolescent

J'achète ce livre grand format à 24.40 €