Camille Laurens, Celle que vous croyez : roman étincelant

Laurence Biava - 31.05.2016

Livre - Camille Laurens Gallimard - roman Celle que vous croyez


Il y a quelque chose de réducteur à présenter ce livre comme celui relatant les liaisons dangereuses entre homme et femme au temps des réseaux sociaux. Il est bien plus que ça. Celle que vous croyez est un grand livre sur la force du désir, un livre dérangeant pour les hommes et les femmes, c’est-à-dire pour chacun de nous.

 

 


Tricher sur son âge peut provoquer des conséquences terribles. Il y a d’un côté, une héroïne qui crée un faux profil, afin de piéger son ancien amant. Il y a, d’un autre côté, un homme dont l’attitude change quand il apprend que la femme est en réalité âgée de 50 ans. L’hystérie le guette et le consume. Pour la femme, le scénario prend des allures de piège inversé. L’histoire d’amour n’était pas écrite à l’avance. Et l’aventure personnelle que nous dépeint Camille Laurens est absolument remarquable...

D’une part, ce livre fabuleux nous éclaire davantage sur l’amalgame qui est fait dans les magazines féminins, lorsque l’image de la femme dépendante du regard des hommes y est régulièrement promue. Le livre est sans appel sur la misogynie réelle, et sur toutes les formes de sexisme qui s’exercent à l’égard des femmes. 

 

D’autre part, Camille Laurens se demande pourquoi les femmes devraient injustement se retirer l’écharde du désir passé 50 ans alors que les hommes refont leur vie et le monde par la même occasion, sans problème, et au-delà, de ce même âge.

 

Le constat est objectif, en effet : le désir féminin ne peut pas s’exprimer de la même façon. Il est taclé, maudit, dilapidé, vilipendé. Le désir, thème central du roman. Le côté bombe à retardement du scénario fait mouche et en amplifie la puissance 

 

Autour vient se greffer l’idée que les choses n’ont pas changé depuis 100 ans, que la bataille féministe pour l’égalité des sexes fait du sur-place, et que les femmes, dans leur combat lucide et désespéré pour capitaliser leurs acquis, sont, en fait, de plus en plus seules, aliénées au magistère masculin, aussi bien dans leur désir que dans, finalement, leur non-désir.. Celle que vous croyez met également en avant l’expression d’une certaine mélancolie, et d’une douleur toute féminine, de celle de la femme en proie aux doutes, aux leurres. Opposées à l’énergie vitale que confère ledit désir, force motrice souveraine. Qu’incarne totalement l’héroïne.

 

Ce roman est étincelant. Il provoque les questions, cherche l’apaisement, la synthèse autant que le débat. Ce faisant, en dépit des épidermes qu’il suscite, il donne le sentiment d’avoir été écrit pour arracher les femmes à une certaine fatalité, pour nous questionner sur nos trajectoires et nos destins respectifs.   Ce n’est pas un livre sur la condition féminine liée à l’âge, mais sur la différence, toutes les différences entre les hommes et les femmes. C’est-à-dire entre ce qui nous relie les uns aux autres.


Alors, les hommes sont-ils voués au même sort ? L’oubli les menace-t-il, eux  ? Où en sont-ils de leur vérité intrinsèque et de leurs questionnements identitaires dans leurs relations à l’autre ? Ils semblent pouvoir prospérer et rester adolescents plus longtemps, oui.  


En s’interrogeant sur les tenants et les aboutissants de nos désirs à une époque contemporaine, Camille Laurens réussit un livre très calibré, audacieux, jubilatoire et vibrant de bout en bout. Le lecteur est réellement happé du début à la fin, en raison d’une écriture et d’un style à son sommet.

 

Camille Laurens est écrivain. Celle que vous croyez est son dernier livre paru.


Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre : litterature...
Total pages : 192
Traducteur :
ISBN : 9782070143870

Celle que vous croyez

de Camille Laurens

Vous vous appelez Claire, vous avez quarante-huit ans, vous êtes professeur, divorcée. Pour surveiller Jo, votre amant volage, vous créez un faux profil Facebook : vous devenez une jeune femme brune de vingt-quatre ans, célibataire, et cette photo où vous êtes si belle n'est pas la vôtre, hélas. C'est pourtant de ce double fictif que Christophe - pseudo KissChris - va tomber amoureux. En un vertigineux jeu de miroirs entre réel et virtuel, Camille Laurens raconte les dangereuses liaisons d'une femme qui ne veut pas renoncer au désir.

J'achète ce livre grand format à 17.50 €

J'achète ce livre numérique à 12.99 €