Castellanos Moya, G@rp, Zweig, Lesbre : Mémoires de captifs

Florent D. - 11.02.2013

Livre - captivité - récits - romanciers


Parmi les dernières sorties de livres, voici la sélection ActuaLitté, des choses à lire, relire ou découvrir. Des titres variés, une sélection bien panachée, pour quelques heures de saines activités. En avant la musique.

 

 

Zweig, l'ineffable

En premier lieu, signalons la réédition de plusieurs titres de Stefan Zweig, traduits par Diane Meur, qui illustre les textes d'une intéressante présentation du romancier. Au menu, Lettre d'une inconnue, Amok, Vingt-quatre heures dans la vie d'une femme, qui inclut un entretien avec Laurent Seksik, écrivain et médecin et Le joueur d'échec, qui comporte un dossier spécial traitant de la folie dans la littérature et des univers carcéraux. 

 

À retrouver dans de nouvelles éditions parues chez Flammarion.

 

 

 

 

Locked-In-Syndrome, G@rp

Autres moeurs, autres temps, autre livre, celui de G@rp, Locked-in-Syndrome, qui compte parmi les oeuvres disponibles en impression à la demande, chez Publie.net. Une autre approche de l'enfermement - lecture complétant à merveille le Joueur d'échec - mais avec une écriture résolument moderne et qui retrace une intention étrange, née d'un collectif d'auteur, les dYsjonctés. Qui contrairement à ce que l'on pourrait croire, n'étaient que six. 

 

En plein Paris, suite à un tremblement de terre, la cité d'Ys, tout aussi légendaire que fascinante, surgit. Une autre forme de captivité, celle que l'on vit au travers de son cerveau, sur fond de nouvelles technologies. Puissant, certainement. Disponible en version numérique et papier. 

 

 

 

 

Le catcheur et la servante, Horacio Castellanos Moya

Restons dans les atmosphères de geôles, mais cette fois, celles d'une dictature, d'une junte, presque, et rendez-vous dans sinistres heures de San Salvador, sous la plume d'Horacio Castellanos Moya. Auteur découvert chez Les Allusifs, il revient avec un nouveau roman paru aux éditions Métailié. La servante et le catcheur, c'est une triste histoire d'amour, dans un pays ravagé par la guérilla et les affrontements urbains, qui mutilent la vie des habitants.

 

Entre les résistants et les forces de police, difficile de réellement identifier les terroristes et ceux qui abusent de leur pouvoir. Les armes crachent des douilles, tandis qu'un ancien catcheur devenu flic crache ses tripes. La peur est accrochée à l'estomac de toutes et de tous : celle d'être blessée gravement, d'être capturé et soumis aux tortures et viols de la milice... Sombre, dur et émouvant. Tragique, surtout.

 

 

 

 

Ecoute la pluie, Michèle Lesbre

Et pour donner un rayon de soleil dans cette première sélection, voici Ecoute la pluie, de Michèle Lesbre, roman paru chez Sabine Wespieser Editeur. Un texte qui, de l'avis de l'auteure, raconte « le désir et l'urgence de vivre », parce qu'une existence n'est jamais qu'un parcours trop bref, peuplé de douleurs à subir et de joies à quémander. 

 

Tout s'y déroule pourtant avec un certain calme, une tendresse presque inédite, dans un voyage au travers des rues de la capitale. Comme une déambulation, captif de soi-même - Horace aurait écrit « Qui se fugit, exul patriae ? ». Voyant un vieil homme se jeter sur les voies, après un dernier sourire qu'il lui adresse, une femme va parcourir la ville.  

 

Sous la pluie, durant toute une nuit, interminable, mais peuplée de rencontres, voilà qu'une photographe, qui a oublié volontairement le rendez-vous avec son amant, décide de lui raconter. Des mots, en lieu et place des images... Quelques notes, sur quelques gouttes.

 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.