Ce qui est monstrueux est normal : le bref cri de la rage et de l’espoir

Camille Cado - 17.05.2019

Livre - Celine Lapertot Viviane Hamy - Ce qui est monstrueux est normal - enfance traumatisme resilience


ROMAN FRANCOPHONE - Un titre évocateur, une photo de fillette sur la couverture, ce roman autobiographique aurait pu être le genre de livre rhédibitoire, parce que noyé dans le pathos. Et puis, dès les premières pages, la douceur d'une écriture insouciante nous berce, et l'on succombe à ces 90 pages. Court, puissant, une vraie claque.
 
 
 
C'est l'histoire d'une petite fille qui vacille sur un pont aux lattes douteuses, sans que personne ne s'inquiète. C'est l'histoire d'une petite fille qui ne sait pas encore que la vie ne se résume pas à la bière, à la télé et à des halls d'immeubles qui puent la pisse. C'est l'histoire d'une petite fille qui apprendra que si son presque père met la main dans sa culotte, ce n'est pas une marque de tendresse.
 
C'est le dernier livre de Céline Lapertot mais son histoire première, éclairant sans doute ses choix de devenir professeure et écrivaine. Rescapée du champs de ruines, née dans les bras de parents qui ont plus de force pour frapper que pour bercer, elle revient sur son enfance, après avoir trouvé l'équilibre entre « la crainte de laisser trop de temps aux souvenirs – en prenant le risque de les voir se dissiper – et celle, aussi, de les écrire trop tôt et de les manipuler ».
 
La ruine en lisière du château, le chemin des orties, la rue du Pont Rouge, la librairie Quantin, la chambre, autant de souvenirs qui lui reviennent à l'instar de stupéfiantes images, sans début, sans fin, comme un rêve. Un cauchemar plutôt. Et ce, sans jamais se mettre en scène. Le sujet n'est pas elle, mais « l'enfant », cette troisième personne âgée d'à peine 9 ans qu'il s'agit de mettre à distance.
 
Parce que si des maux aux mots il n'y a qu'un pas, l'écriture peut aussi être ce qui sauve. « C'est là, que les mots ont pris un sens, que la poésie s'est faite Terre, que l'enfant s'est dit, le plus sérieusement du monde, " J'écris ou je crève». » Ce roman « qui n'en est peut être pas un » ressemble d'avantage à une gerbe, à un cri qu'on lit souvent en serrant les dents, la gorge nouée et les yeux à demi ouvert.
 
En se confrontant à son enfance, Céline Lapertot prend aussi la parole sur des sujets très actuels comme la maternité, les préjugés des maisons pour enfants, mais aussi la paperasse inépuisable pour adopter et le système scolaire. Et au milieu de ce chaos, une porte de sortie : la DASS, et puis l'école, la bonne personne, et la littérature, pour enfin naître et exister. Ce récit, plus qu'un ouvrage douloureux, est une véritable lueur d'espoir, une ode à la vie.
 
Céline Lapertot – Ce qui est monstrueux est normal – éditions Viviane Hamy – 9791097417376 -


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Viviane Hamy
Genre :
Total pages : 96
Traducteur :
ISBN : 9791097417376

Ce qui est monstrueux est normal

de Lapertot, Celine(Auteur)

Ce qui est monstrueux est normal, c'est une phrase qu'elle écrira souvent, l'enfant devenue grande, sans savoir que cette litanie constituera le fil rouge d'un récit. Oui, ce qui est monstrueux est normal, pour un être jeune dont l'oeil s'habitue aux fissures dans les murs blancs et aux odeurs d'urine dans les couloirs d'immeubles. Il vaut mieux en rire qu'en pleurer, dit l'adage populaire, à peine conscient de son héritage. Rire de l'homme qui nous élève, chercher tout au fond de soi le respect qu'on lui doit, mais rire - un rictus qu'on n'effacera jamais - pour oublier qu'on voudrait lui balancer un bon coup de pied dans la nuque.

J'achète ce livre grand format à 12.50 €