Chambres vides : en quête de réalité

Mimiche - 28.10.2016

Livre - Littérature canadienne - deuil - famille


Venu du Canada jusqu’à Horwick, une petite bourgade au Nord de Manchester, avec l’urne funéraire de sa mère récemment décédée, Dennis Ryan retrouve oncle, tante et grand mère qu’il n’avait pas revus depuis si longtemps.

 

Au bout du voyage, il ramène au pays les restes de celle qui, des années plus tôt, suivant son mari sur la route de l’exil, avait quitté l’Angleterre pour aller chercher nue nouvelle vie, aussitôt que mariés, de l’autre côté de l’Atlantique.

 

Après avoir dispersé les cendres de sa mère, il poursuit une sorte de quête afin de découvrir un peu cette femme que la vie l’avait amené à éloigner de lui-même, conservant au cœur une animosité forte que les tentatives épistolaires de sa mère n’avaient jamais réussi à écarter.

 

Devant une photo de celle-ci, rayonnante, alors que sont mari et son fils semblent faire pâle tapisserie floue, il tente de comprendre la parcours d’une réelle inconnue.

 

Afficher l'image d'origine

 

 

Ce petit livre très bref est d’une densité étonnante.

 

Il faut, en effet, bien peu de pages à Mitch PARRY pour créer une ambiance, une histoire à rebondissements savamment distillés au goutte à goutte, une quête personnelle et une introspection d’un homme dans la mémoire du petit garçon qu’il a été.

 

C’est bien fait ? C’est fin. C’est d’une écriture claire et sans fioritures. C’est amené par petites touches. Pour démonter l’histoire d’une séparation, d’une rancœur, d’un refus de pardon, d’effacement, d’oubli.

 

Toutes les questions ne trouvent pas de réponse mais le voile se lève peu à peu qui permet de comprendre comment le drame s’est mis en place et comment il a brisé des vies et des élans.

 

L’exergue de Bronwen Wallace est à ce point révélatrice de l’esprit de ce livre que je ne résiste pas au plaisir de la plagier : « Je pense qu’on ne parvient jamais à surmonter quoi que ce soit, on trouve simplement une façon de porter le fardeau avec soi, dans le plus grand ménagement ».

 

Rien ne peut, mieux que ces mots, situer, résumer et expliquer ce superbe moment de lecture.

 

traduction par Pierre-Alexandre Fortin


Pour approfondir

Editeur : Les Allusifs
Genre : littÉrature...
Total pages : 64
Traducteur : pierre alexandre fortin
ISBN : 9782923682488

Chambres vides

de Parry, Mitch(Auteur) PIERRE-ALEXANDRE FORTIN(Traducteur)

Depuis la Colombie-­-Britannique, Dennis Ryan se rend à Manchester, en Grande-­-Bretagne, pour y disperser les cendres de sa mère.Là-­-bas, auprès des membres de sa famille éloignée, il tâchera de découvrir les raisons qui ont poussé ses parents, bien des années plus tôt, à abandonner un milieu stérile pour l'espoir de jours meilleurs, mais aussi celles qui ont amené deux êtres qu'un fossé social et intellectuel séparait à concevoir un projet illusoire.

J'achète ce livre grand format à 10 €