medias

Christian Bobin aux abords de Pierre Soulages

Jean-Luc Favre - 27.12.2019

Livre - Christian Bobin poésie - Pierre Soulages - peinture musique poésie


ESSAI – Pierre Soulages vient d’avoir cent ans. Né en 1919 à Rodez, ce peintre emblématique souvent considéré comme un maître de la peinture abstraite, habile inventeur du « noir-lumière » et de « l’outrenoir » a su traverser le temps en surplombant avec une distance volontaire les crises successives de l’art contemporain, et en imposant au monde un art pictural qui n’avait pourtant rien d’évident.


 

Pour cet artiste qui affirma volontiers tout au long de sa vie, ne rien vouloir représenter ou ne pas dépeindre inutilement « ce qui existe déjà », mais plutôt tenter de peindre en ajustant le processus de création (couleurs, dimensions, proportions, formes) à une vision souterraine et exploitable de l’imaginaire. Celle qui s’insinue dans le noir/blanc, phase « mono-pigmentaire » de la révélation picturale qui ne renvoie qu’à elle-même et pour elle-même.
 
Il n’empêche qu’envers et contre tout Pierre Soulages figure aujourd’hui parmi les artistes français vivant le plus cher, sur un marché de l’art dont les fluctuations ne sont pas toujours très justes et adaptées à la réalité de la création contemporaine. Belle reconnaissance cependant !
 

Pierre, je suis ton serviteur ! 


Et puis il y a les mots, ceux qui précisément naissent et s’inspirent de la fascination opérante que je qualifierais volontiers « d’autre vision ». Une expression qui n’a rien ici de minimale. Bien au contraire, cette vision-là est justement le produit de la clarté possible entre les éléments. Il n’en fallait pas moins pour que Christian Bobin, le célèbre auteur du Très-Bas, revisite cette œuvre simple et complexe à la fois, à travers un ouvrage bref particulièrement instructif dans sa formulation et intitulé Pierre, sans avoir la prétention de tout comprendre et de tout décrypter machinalement ou bien encore d’en rajouter une « couche ».

D’ailleurs lorsqu’on connaît un tant soit peu cet écrivain rare et discret, il n’est pas possible d’imaginer un seul instant qu’il puisse y avoir dans ses lignes un accès possible à la falsification ou pire encore à l’imposture. Christian Bobin n’est pas de ceux qui arborent les modes comme un nouvel étendard de la justification. Car d’emblée l’auteur ne se définit pas comme un critique d’art professionnel au langage bien rodé.
 
Sa phraséologie est tout autre ! Elle invite d’abord à la justesse du regard, mais plus encore à l’émotion perçue subrepticement. Un ouvrage donc qui se veut en marge et dans les marges et qui vise à surseoir au secret. Ni biographie excessive, ni essai tronqué, mais un chant admiratif, voire impulsif, qui n’invente pas forcément la romance, encore qu’il faille être prudent sur le sens de cette expression.

Le songe d’une nuit d’hiver ne coïncide pas nécessairement avec le soleil levant. Le surgissement reste une énigme ! Et on l’aura compris, Christian Bobin s’est intégralement immergé dans l’œuvre de Pierre Soulages grâce à de multiples rencontres à son domicile ou dans son atelier-garage de longues et intimes conversations.

Il a eu le temps d’observer et de fouiller dans l’œuvre, comme en se fouillant lui-même dans ses interstices pour conclure naturellement et vraisemblablement soulagé, « Pierre Soulages est le serviteur non pas du noir, mais d’une extrémité de la pensée. C’est un penseur et un poète autant sinon davantage qu’un peintre ». Merci Christian ! 



Christian Bobin – Pierre – Gallimard – 9782072866586 – 14 €
 


Commentaires
..."habile", sûr..."inventeur", rien de moins sûr. Cf l'oeuvre assez méconnue de Franz Kline, né 9 ans avant Soulages et mort en 1962. Le grand Nicolas de Staël ne s'était pas trompé, lui qui avait écrit en novembre 1950 à un marchand d'Art : "Soulages c'est de la m.... intégrale et sans discussion". Des points pour la censure (Fragson)
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.