De chair et d'os : L'inspectrice Salazar affronte le Tarttalo

Cécile Pellerin - 19.08.2015

Livre - Roman policier - Pays basque espagnol - mythologie


Deuxième volet de la trilogie du Baztán après Le gardien invisible, ce nouveau roman de Dolores Redondo emprunte les mêmes chemins mystérieux et légendaires d’un pays basque espagnol sombre, pluvieux et inquiétant, quasi surnaturel et plonge le lecteur dans une ambiance oppressante, certes désormais plus familière mais toujours aussi effroyable et envoûtante. 

 

Entraîné dans les affres de la folie et de l’angoisse,  de la fragilité humaine et des  lourds secrets de famille, rien ne lui est épargné, ni les crimes et leur mise en scène atroces, ni les cauchemars terrifiants de l’héroïne ou les phénomènes inexpliqués éprouvants et, au final, s’il quitte l’histoire abasourdi, sous extrême tension, tout imprégné de frissons, il est aussi absolument conquis, impatient, presque fébrile à l’idée de découvrir la suite. Au plus vite.

 

Bien sûr, la lecture du premier opus est fortement recommandée pour se plonger avec aisance et rapidité dans cette nouvelle intrigue même si l’auteur, sensible à ne pas perdre son lecteur en route, parsème son récit de rappels, utiles aussi d’ailleurs pour l’initié (avec une certaine habileté malgré quelques effets appuyés).

 

 

 

Bref, c’est avec beaucoup de plaisir et une certaine complicité, que le lecteur retrouve son héroïne, l’inspectrice Amaia Salazar, nouvellement mère et plutôt assez hardie à mener de front les enquêtes criminelles et l’allaitement de son fils.

 

Dépêchée sur une série de crimes violents de femmes,  tous signés Tarttalo (sorte de cyclope dans la mythologie basque)  et dont les auteurs présumés se suicident ensuite,  puis sur une affaire de profanation d’église qui semble liée à la ségrégation des cagots  (parias) dans les Pyrénées, Amaia, bien secondée par Jonan Etxaide, son collègue policier anthropologue et archéologue, soutenue en permanence par son compagnon James et sa tante Engrasi, dénoue peu à peu les fils de l’intrigue, non sans souffrance ou épreuve douloureuse.

 

Contrainte à remonter le temps, la jeune inspectrice, liée intimement, malgré elle, aux crimes qu’elle tente d’élucider, doit affronter, une fois de plus certaines peurs et traumatismes de l’enfance et une mère schizophrène et violente, toujours plus déterminée à lui nuire.

 

Epaulée également par Duprée son collègue américain du FBI et l’agent Jonhson,  par les docteurs du centre d’interprétation de la nature et le laboratoire d’études plantigrades des Pyrénées, à l’écoute, plus que jamais, de ses intuitions et rêves inquiétants, des cartes de tarot que lui tirent sa tante ou sa sœur, Amaia, entre preuves scientifiques, éléments plus troublants et croyances irrationnelles, magiques ou religieuses, démêlent les deux affaires avec brio (c’est bien une super héroïne !), se libère peu à peu de son passé et panse quelques blessures d’enfance.

 

Au-delà de l’enquête que certains pourront trouver parfois peu vraisemblable ou un peu confuse, en longueur (mais peu importe), c’est surtout le personnage principal qui retient  par son ambivalence ;   d’un côté sa fragilité, ses doutes à propos de sa vie personnelle, de la maternité notamment et de l’autre, son courage, sa force et sa détermination dans l’exercice de sa fonction.

 

Irrésistible et convaincante, émouvante,  toujours en action, elle offre à l’histoire un rythme haletant et énergique malgré les 550 pages. Enfin la description de la région, humide et grise, crée une atmosphère particulière et saisissante, propre au mystère et à l’angoisse, même si l’effet de surprise est  maintenant atténué.

 

Une femme à suivre.  

 

A noter, la Trilogie du Baztan a été publiée à plus de 600000 exemplaires en Espagne et le réalisateur de Millenium va adapter au cinéma le premier volet.


Pour approfondir

Editeur : Editions du Mercure de France
Genre : policier &...
Total pages : 560
Traducteur : anne plantagenet
ISBN : 9782715235557

De chair et d’os

de Dolores Redondo

Brillant élément du commissariat de Pampelune, l’inspectrice Amaia Salazar se voit chargée d’enquêter sur d’atroces crimes sexuels. Les victimes sont des femmes et tout semble indiquer que les bourreaux soient leurs maris ou compagnons. Mais des rituels macabres, qui rappellent des pratiques de sorcellerie locale, laissent penser qu’un fou diabolique pourrait orchestrer ces meurtres en série. Salazar n'en a pas fini de découvrir les turpitudes de cette vallée de Baztán dont la rivière semble emporter les secrets terrifiants. Amaia Salazar a d’autant plus de mal à mener son enquête qu’elle vient de donner naissance à l’enfant qu’elle et son compagnon ont tant désiré. Pas facile de devenir mère quand la mort rôde et que le souvenir de celle qui vous a donné la vie vous inflige de violents cauchemars. Mais la jeune femme entend bien aller jusqu’au bout de ses recherches, quels qu’en soient les résultats.

J'achète ce livre grand format à 25.50 €

J'achète ce livre numérique à 17.99 €