Les médicaments m'ont tuée : l'Ibuprofène, véritable danger !

Juliette Namias - 15.06.2015

Livre - santé publique - médicament - maladie


Qui de nous n’a pas pris, un jour, dans sa vie, un simple antalgique ? Et pourtant, pas si simple… saviez-vous que votre vie peut devenir cauchemar !

 

Le titre est un peu racoleur et c’est dommage, car il ne reflète ni le fait que ce livre témoignage d’amour d’une sœur à sa sœur est profondément humain, fragile et sensible, ni le fait qu’il s’agit aussi de la mise en cause d’un laboratoire pharmaceutique.

 

Le médicament incriminé : l’Ibuprofène. Celui-là même que l’on vous vante au sein de publicités aux heures de grande écoute, l’anti-inflammatoire, vendu sans ordonnance, le plus consommé en France !

 

Celle qui écrit, c’est Elise, la petite sœur. Celle qui est malade, c’est Delphine. Souffrant d’une migraine, Delphine prend de l’Ibuprofène et c’est le drame… le corps s’emballe. Une forte fièvre d’abord, des démangeaisons, « Delphine est en train de brûler de l’intérieur et de l’extérieur…/… et cela durera tant que la molécule incriminée restera logée dans son corps. »

 

Delphine est transportée au service des grands brûlés de l’hôpital Henri Mondor à Créteil et une course contre la montre s’engage. Mais le système immunitaire qui a interprété l’absorption de l’Ibuprofène comme une attaque tente de se défendre en brûlant tout sur son passage. « Delphine n’est plus que source de souffrance et en état de grande dépendance. »

 

C’est le syndrome de Lyell, une maladie dermatologique aiguë, due à l’allergie médicamenteuse et caractérisée par la destruction brutale de la couche superficielle de la peau et des muqueuses. Le syndrome de Lyell est assez rare, 2 cas par million de personnes et par an. C’est une urgence vitale. L’épiderme se détache au moindre frottement. Les complications sont fréquentes, entre autre, en cas d’atteinte des organes vitaux : reins, foie, cœur... Le pronostic est grave, 20 à 25 % de mortalité et près de 50 % de séquelles, en particulier oculaires, chez les survivants.

 

« Ce livre est un acte militant. Ecrit à l’origine pour aider Delphine à se reconstruire, mon témoignage entend offrir un point de vue sur un sujet encore bien trop peu évoqué dans les sphères médiatiques et politiques. Ma grande sœur incarne pourtant un exemple bien réel du manque de protection qu’offre la société aux victimes d’accidents médicamenteux. »

 

Delphine s’en sortira grâce aux soins constants du personnel hospitalier et de son entourage familial, au bout d’un mois de soins et de surveillance médicale. Il lui reste des séquelles... Son quotidien en est profondément et durablement transformé.

 

Elle a entamé une action en justice contre le laboratoire incriminé. Ses chances de succès sont plus qu’incertaines, malgré un soutien associatif. Il suffit, en effet, actuellement, qu’un laboratoire inscrive dans les effets indésirables de la notice jointe, les risques inhérents à la prise du médicament pour se dédouaner des conséquences juridiques. Jusqu’à quand ?


Pour approfondir

Editeur : Albin Michel
Genre : autres themes de...
Total pages : 208
Traducteur :
ISBN : 9782226312549

Les Médicaments m'ont tuée

de Elise Maillard

Tout commence par une simple migraine. Et quelques cachets d'Ibuprofène pour la soulager. Delphine a d'abord de la fièvre puis ses yeux gonflent. Très vite, la vie de cette mère de famille se transforme en cauchemar. Son épiderme fond: elle est transférée dans le service des grands brûlés de Créteil. Il faudra le soutien du personnel médical, la mobilisation de sa famille et un courage incroyable pour la sortir de cet engrenage infernal. En racontant au jour le jour le combat contre la mort de sa soeur Delphine, Elise Maillard livre un témoignage-choc, une course contre la montre qui se lit comme un roman à suspense. En vente courante dans les pharmacies, l'Ibuprofène est l'anti-inflammatoire le plus consommé en France. Certains effets secondaires de médicaments peuvent tuer, il est temps que cela se sache.

J'achète ce livre grand format à 17 €

J'achète ce livre numérique à 11.99 €