Unamerica : le nouveau voyage de Saint Brendan

Mimiche - 07.01.2016

Livre - parodie - Etats-Unis - monde parallèle


Dans une Amérique qui, à un certain moment, a dû déraper pour une réalité parallèle à celle que nous connaissons, Brad Power est abordé par Dieu, habillé en agent d’entretien, alors qu’il déguste tranquillement un sundae au caramel avec des frites dans le Tastee Freez sur Tupperway Drive.

 

Dieu, qui avoue être atteint de la maladie d’Alzheimer, explique à Brad qu’il n’arrive plus à se souvenir de la manière dont on crée l’Univers et qu’il  n’est donc plus en situation de redresser les dérives dans lesquelles les « porcs égoïstes confits dans leur graisse » américains se sont plongés.

 

Aussi, Dieu a-t-il décidé de confier à Brad la lourde tâche de ramener le Monde, et surtout les Américains, dans le droit chemin (« mettre leurs biens en commun, vendre le superflu, tout distribuer en fonction des besoins ») en entreprenant un nouveau « voyage de Saint Brendan », et, comme le moine irlandais, avec un équipage de douze marins, prendre les flots pour retrouver le chemin d’Eden.

 

Et que croyez –vous que fait Brad ? Il accepte !

 

 

Sur une idée originale et avec un style totalement déjanté, MOMUS embarque son héros dans une aventure déraisonnable, aux limites (souvent franchies) de l’absurde, du loufoque et de l’irrationnel.

 

Dans cette Amérique caricaturée, les employés sont heureux de ne pas être payés tout en restant corvéables à merci vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

 

Dans cette réalité parallèle,  les mois ont des noms totalement abracadabrantesques. Mais nous paraitraient-ils tels si, de tous temps, nous les avions nommés ainsi ? Le normal d’aujourd’hui, qui découle d’un arbitraire d’hier, ne serait-il pas délirant si nous avions vécu dans une autre normalité ?

 

Au travers de situations parfois ubuesques, MOMUS déroule une critique acerbe du monde actuel que l’Amérique a largement contribué à créer et dont l’aujourd’hui est irrémédiablement lié à des choix (potentiellement) critiquables d’hier : des choix politiques (en Iran), économiques (les lobbies), etc., …

 

Et comme « presque tout ici-bas se fait au hasard des circonstances, par compromis, corruption, bassesse (…) il y a un gouffre entre la façon dont les choses sont censées se dérouler et la façon dont elles se déroulent effectivement ».

 

Le style est souvent rigolo, généralement lié à l’ineptie de situations déroutantes et incongrues.

 

Je trouve malheureusement que le sujet est finalement masqué en totalité par le parti-pris de l’amusement et de l’absurde, laissant aux oubliettes, le message général.

 

Le voyage bis de Saint Bredan est un mirage et, à force de passages sans queue ni tête, on perd un peu le fil.

 

Je regrette car le ton me plaisait assez.

 

Retrouver notre reportage, Momus, en live

 

Momus

Momus - ActuaLitté, CC BY SA 2.0


Pour approfondir

Editeur : Serpent A Plumes Editions
Genre : litterature...
Total pages : 192
Traducteur :
ISBN : 9791094680063

UnAmerica

de Momus

Dieu, agent d'entretien dans un fast-food de Caroline du Sud, présente des signes d'Alzheimer. Revenant sur Son ouvre, Dieu voit que tout cela est bon ; sauf l'Amérique. Heureusement, il n'est jamais trop tard pour une destruction créative. Lâché par Ses supers-pouvoirs, Dieu confie alors à Brad Power une mission : désaméricaniser l'Amérique. Entre Philip K. Dick et Italo Calvino, Momus met en scène un Dieu vengeur, une Amérique totalement perdue dans une comédie burlesque. Né en 1960, Momus est un des plus grands songwriters britanniques (Melody Maker). Il écrit régulièrement pour Wired, et le New York Times. Il vit actuellement au Japon. « UnAmerica est certainement l'expérience artistique littéraire la plus jouissive (et lisible) de ces dernières années. » The Guardian

J'achète ce livre grand format à 18 €

J'achète ce livre numérique à 12.99 €