L'affaire des coupeurs de têtes : l'ultime ouvrage de Moussa Konaté

Mimiche - 26.06.2015

Livre - Littérature africaine - roman policier - Mali


Autour de la gare de Kita, c’est une effervescence extrême qui anime la foule en attente du train. Celui-ci ramène, en effet, l’équipe de football du pays Malinké qui, pour la première fois depuis de nombreuses années d’opposition infructueuse, vient enfin de remporter la victoire sur l’équipe de Kayes en pays Khassonké.

 

Au son des tam-tams et des balafons, chants et danses effrénés reçoivent les joueurs qui ont bien du mal à se frayer un chemin, au milieu de la foule en délire, malgré l’assistance de policiers et de gendarmes.

 

Puis, suivant en convoi les héros, les supporters quittent progressivement la gare tandis que des enfants continuent de jouer avec un ballon pour mimer les gestes des vainqueurs. Ballon qui file droit entre les jambes d’un mendiant assis là, indifférent à l’agitation.

 

En récupérant son ballon sans ménagement à l’égard du vieil homme qui paraissait endormi, le garçon bouscule le mendiant qui s’affaisse soudain laissant découvrir un corps sans vie car sans tête.

 

La découverte macabre conduit le capitaine Dembélé et son adjoint Sy à mener une enquête pour laquelle l’absence de piste potentielle s’avère être la caractéristique essentielle. Pas un petit bout de quelque chose par lequel commencer !

 

Deux autres découvertes identiques conduisent finalement le Commissaire Habib et son adjoint Sosso à venir, depuis Bamako, prêter main forte à la police locale sur ordre du ministre de la Sécurité Publique, inquiet de la tournure prise par les évènements : des lames de fond agitent la population trop facilement encline à voir là des manifestations occultes voire surnaturelles.

 

 

Voilà une nouvelle enquête du Commissaire Habib flanqué de son adjoint Sosso qui nous emmène au pays Malinké, au cœur du Mali. La tête et les jambes ! D’un côté le vieux flic qui pourrait être un Poirot africain faisant marcher ses petites cellules grises (ainsi que celles de son ordinateur) et de l’autre un jeune prometteur complètement dans l’action.

 

Dans la même veine que pour Meurtre à Tombouctou, Moussa KONATE profite de cette sortie de ses héros de la capitale malienne pour mettre en avant toutes les contradictions de l’Afrique d’aujourd’hui coincée entre tradition et modernité, entre croyances ancestrales et rationalisme. Avec un zeste de religions pour pimenter le tout.

 

Ce sont de nouvelles valeurs qui progressivement prennent le pas sur la hiérarchie ancienne qui attribuait la sagesse aux Vieux et l’obéissance aux jeunes. Les traditions animistes avec leur obscurantisme sur lequel s’appuyait cette hiérarchie sont malmenées du fait de l’entrée en force de nouvelles valeurs au sein desquelles l’argent fait figure de nouveau Dieu permettant à la contestation des pouvoirs ancestraux de gagner chaque jour du terrain.

 

Mais l’irrationnel, le sacré, le royaume de la nuit gardent encore une place incontestable au sein de la société africaine. Et c’est là-dessus que de nouvelles ambitions qui n’ont rien de généreux s’appuient pour assoir de nouveaux pouvoirs.

 

Ce sont donc essentiellement la tradition et les pressions qu’elle exerce qui sont des freins pour les enquêteurs qui, cependant, contrairement aux victimes, ne perdent pas la tête.

 

Mon regret réside dans une écriture finalement assez maladroite qui gâche un peu un texte qui aurait mérité mieux : pas assez travaillé, pas assez assumé. Trop occidental pour rester proche d’une parole africaine mais pourtant émaillé de faiblesses dans la narration.

 

C’est un peu dommage à mon goût car j’adore cette ambiance si particulière, ces milieux aux couleurs inhabituelles, ces relations si stéréotypées qui déroutent.

 

 

L’éditeur a contacté ActuaLitté, pour apporter une nuance : « Si l’écriture est maladroite, c’est parce que Moussa Konaté n’a pas eu le temps de faire de modifications sur son premier jet, il est entré à l’hôpital juste après avoir remis son manuscrit et il est mort quelques jours plus tard »


Pour approfondir

Editeur : Métailié
Genre : policier &...
Total pages : 160
Traducteur :
ISBN : 9791022601597

L'affaire des coupeurs de têtes

de Moussa Konaté

A Kita la foule venue accueillir l'équipe de foot est repartie de la gare en dansant et en abandonnant sur place un mendiant immobile et surtout sans tête. Dans la nuit un esprit vêtu de rouge est passé dans la colline armé d'une torche. Le matin suivant, un autre mendiant décapité a été trouvé au marché. Le commissaire Dembélé et son adjoint, le moderne Sy, sont dépassés par la situation. Les notables et les religieux y voient un châtiment de la dépravation moderne. Le commissaire Habib est envoyé à leur rescousse

J'achète ce livre grand format à 16 €

J'achète ce livre numérique à 9.99 €