Tout peut changer : si vous lisez ce livre

Mimiche - 28.09.2015

Livre - écologie - environnement


Malgré des indices convergents, malgré les affirmations du GIEC, malgré les grandes conférences internationales où les politiques font de la politique, l’évolution de la température du globe, du fait des activités anthropogéniques, est-elle réellement devenue une conviction unanime ?

 

Tel ne semble pas être le cas.

 

Tel est cependant le moteur qui anime Naomi KLEIN.

 

Avec un ouvrage de plus de cinq cents pages rempli de témoignages aussi nombreux que divers sur les dégâts occasionnés partout de par le monde aussi bien par le grand capital que par le grand collectivisme, la journaliste poursuit le développement de son message assis sur des convictions profondes et fermes : « Les rapports de pouvoir et les priorités établies » doivent changer pour « contribuer à mettre fin aux extravagantes inégalités sociales et territoriales qui déchirent le monde actuel » alors que « l’affaiblissement constant de la sphère publique » n’a d’autre but que de « justifier ces appels incessants au sacrifice collectif » dont le résultat, au travers de « l’objectif de croissance économique » ne se traduit que par une augmentation de ces inégalités.

 

Et si rien n’évolue par la base, tout est à redouter puisque « la logique marchande dans laquelle on a enfermé la vie publique a relégué les mesures climatiques les plus immédiates et les plus évidentes au domaine de l’hérésie politique ».

 

Dès l’avant-propos, le ton est donné. Il est clairement dans la droite ligne des interviews que j’ai pu entendre dans le cadre de la promotion de ce livre énorme.

 

Et énorme, il l’est par bien des points de vues.

 

D’abord, et il faut que j’exorcise ça tout de suite, il est énorme par la taille : cinq cents pages en grand format, cela ne se lit pas facilement (en tout cas, pas comme « Autant en emporte le vent »). J’en suis sorti « cramé ». Et c’est certainement la critique majeure que je ferais à cet essai. Toucher un large public avec un tel ouvrage est une gageure : le peu d’enthousiasme vis-à-vis de la lecture va arrêter (j’allais dire refroidir mais cela serait mal venu) les plus convaincus. Quant à ceux qui hésitent encore, j’ai encore plus peur de les voir trop vite rebutés. Courage, c’est un gros effort mais l’avenir de la planète le mérite !

 

Ensuite, il est énorme par le travail de recherche, de compilation d’informations de toutes natures, d’analyses et de synthèses qui est réalisé. Des études scientifiques « hyper pointues » sont ainsi distillées et rendues parfaitement accessibles à des lecteurs non avertis.

 

Il est également énorme par le travail de terrain qui a été mené auprès d’associations extrêmement diverses qui ont vu se rejoindre des populations tellement différentes (des cow-boys et des indiens pour caricaturer) dans des combats communs contre des projets monstrueux dont le désastre (déjà totalement sorti des préoccupations journalistiques quotidiennes) des puits de BP dans le Golfe du Mexique montre la fragilité de la prétendue sécurité de ces réalisations et les conséquences aujourd’hui encore énormes qui ne font pourtant plus, des années après, la une de l’actualité.

 

Enfin (mais c’est une ellipse car un tel ouvrage ne se résume pas en quelques lignes, il est énorme par l’ambition politique qui le sous-tend. Il est clair qu’aucun homme/femme politique actuel ne prendra fait et cause, dans le prolongement de cette lecture (il n’y aura qu’à analyser les résultats de la COP21 qui se tiendra à Paris dans quelques mois), pour soutenir des projets qui pourraient remettre en cause le travail des lobbyistes des grands groupes pétroliers internationaux.

 

 

C’est par la base que viendra l’alternative crédible. Par les actes et les actions des populations (il est à craindre qu’il ne soit pas suffisant d’acheter le label AB dans les supermarchés). Par la désobéissance passive et non-violente. Par l’association aux actions des nations autochtones qui sont les premières à voir leur cadre de vie détruit irrémédiablement (schistes bitumineux en Alberta, mines d’or en Grèce, hydrocarbures dans la forêt amazonienne ou dans les pays d’Afrique, …). Par un énorme mouvement collectif.

 

Saint Exupéry aurait dit (il semble qu’il y ait aujourd’hui débat !?) : « Nous n’héritons pas la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants ». Quand j’apprends qu’acheter un logement peut entraîner un endettement sur 30-35 ans aujourd’hui. Quand je vois l’énormité de la dette de tous les pays qui contraint nos enfants voir nos petits enfants à un remboursement éternel. Alors je me dis que notre modèle actuel est quand même bien pourri et qu’il faut faire quelque chose pour ne pas faire mentir Saint Ex.

 

Faites l’effort : lisez et encouragez à lire ce livre pour ouvrir les yeux au plus grand nombre. Pour ne pas recommencer l’île de Nauru. Pour ne pas laisser l’ALENA et autres TAFTA miner la société en laissant libre champ à des goulu(e)s sans frein ? Pour ne pas croire que le salut viendra des multimilliardaires soi-disant convertis ? Pour ne pas croire que la géo-ingénierie sera capable de trouver les solutions miracle. Pour ne pas laisser le champ libre au fatalisme. Pour arrêter la fuite en avant. Pour donner une autre éducation à nos enfants. Pour tordre le cou au pernicieux précepte chrétien de la domination de la nature. Pour faire cesser ou interdire l’exploitation des gaz de schistes qui pourrissent l’eau et émettent des GES. Pour se réapproprier les décisions que nos élus ne méritent pas de prendre pour nous.

 

Quand j’entends Obama oser dire aux Africains de combattre la corruption dans leurs pays pour que les entreprises aient envie d’aller chez eux, alors que cette corruption y a été viscéralement implantée par ces mêmes entreprises, alors j’enrage, je fulmine, j’ulcère !

 

Ce livre imagine une alternative.

 


Pour approfondir

Editeur : Actes Sud
Genre : sciences de la...
Total pages :
Traducteur : par genevière boulanger et nicolas calve
ISBN : 9782330047849

Tout peut changer

de Naomi Klein

Notre modèle économique est en guerre contre la vie sur Terre. Nous ne pouvons infléchir les lois de la nature, mais nos comportements, en revanche, peuvent et doivent radicalement changer sous peine d’entraîner un cataclysme. Pour Naomi Klein, la lutte contre les changements climatiques requiert non seulement une réorientation de nos sociétés vers un modèle durable pour l’environnement, mais elle ouvre aussi la voie à une transformation sociale radicale, transformation qui pourrait nous mener à un monde meilleur, plus juste et équitable. Tant par l’urgence du sujet traité que par l’ampleur de la recherche effectuée, Naomi Klein signe ici son livre sans doute le plus important à ce jour. Voir Tout peut changer | Naomi Klein

J'achète ce livre grand format à 24.80 €

J'achète ce livre numérique à 17.99 €