Coffret de La bibliothèque idéale

Clément Solym - 29.12.2009

Livre - coffret - bibliotheque - ideale


Sachant qu'un cerveau d'homme pèse en moyenne 1370 g, combien pèserait dans ce cas une bibliothèque idéale – la question que contiendrait-elle relevant de la plus pure expression de subjectivité ? Eh bien, si l'on vous annonce que coffret en carton compris, cette dernière affiche un petit 1364 g au compteur, tout fini donc par s'expliquer et une fois encore, la science le prouve : la littérature, c'est une affaire d'hommes, puisque le cerveau féminin ne pèse lui que 1300 g en moyenne.

Et ne saurait donc contenir l'ensemble de ces pages.

Librio a fait paraître en octobre une réunion de douze ouvrages, tirés de ces fameux ouvrages à 2 € pour les regrouper et nous proposer un panel de ce qu'il faut avoir lu, sans grande audace ni affirmation de soi. De là à comprendre qu'idéale signifie bien classique, voire un brin rébarbative, il n'y aura qu'un pas que l'on vous laissera franchir à votre guise...

Maupassant, Proust, Hugo, Zola, l'inéluctable Princesse de Clèves qui ne doit sa présence qu'à son ennemi juré Nicolas Sarkozy, puis Balzac, Diderot, Théophile Gautier, Daudet, Renard, Flaubert et Verne... Tout cela censé donc incarner l'idéale bibliothèque dont nul n'oserait se séparer sans avoir l'âme fendue. Évidemment, les ouvrages qui en découlent sont des plus communs, et surtout doivent tenir dans le petit nombre de pages de ces 80 pages en moyenne. On n'ira donc pas bien loin pour cette première approche, mais si le goût de lire vous a rattrapé, vous approfondirez peut-être votre plaisir en farfouillant dans les autres textes de ces grands personnages.

Postulat qui n'engage que moi, soi dit en passant. Bref, le tout monté dans un petit coffret pour 24 €, soit pour 1 € 37,5 pages à tourner, avec une petite note amusante : qui dit douze bouquins dit aussi un livre par mois, histoire de (tenter de) faire grimper le ratio des Français...

Très personnellement, hormis les Trois contes de Flaubert, Le Neveu de Rameau et le Roman de la momie, je passerai bien volontiers sur le reste, n'ayant jamais eu d'affinités particulières avec Poil de Carottes, Boule de suif ou encore les Lettres de mon moulin, que finalement Daudet n'aura jamais écrites... Quant à la Légende des siècles... un peu, oui, mais point trop n'en faut...

Bref, tout aussi restreinte que possible, pour l'ensemble au XIXe siècle, donnant donc plus un aperçu qu'une réelle notion d'idéal, cette anthologie – appelons un chat un chat, nom de nom ! - présente aujourd'hui encore un certain attrait... Mais l'arrivée du livre numérique devrait chasser ces collections un peu passe-partout, attendu que tous ces textes sont libres de droit et que n'importe qui est désormais en mesure de se monter sa propre collection, en lui donnant le nom et l'approche thématique qu'il souhaite. En outre, aucun des livres n'est enrichi de commentaires ni de notes, qui auraient pu, une fois encore, contextualiser ou mettre en valeur le texte.

Un coffret, oui... Un réel intérêt... bof.

 

Retrouvez Le coffret de la Bibliothèque idéale, en librairie



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.