Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Collaboration horizontale, de Navie et Carole Maurel

Anahita Ettehadi - 27.03.2017

Livre - Collaboration horizontale - Navie Carole Maurel - bande dessinée Delcourt


Navie et Carole Maurel (L’apocalypse selon Magda, Delcourt, 2016) signent un roman graphique d’une beauté prodigieuse. Collaboration Horizontale, paru chez Delcourt, retrace l’histoire d’un amour interdit né en plein cœur de la Seconde Guerre mondiale. 

 

 

 

Rose, devenue grand-mère, révèle à sa petite-fille, Virginie, qu’elle aussi, est tombée folle amoureuse d’un homme. Un lourd secret vieux de plus de dix ans qui, malgré les années, n’en demeure pas moins brûlant pour la vieille dame, et réveillera une douleur encore à vif. Juin 1942.

 

À l’époque infirmière, Rose réside à Paris, Passage de la Bonne Graine. Son mari envoyé au Front et fait prisonnier de guerre, elle élève seule son fils, Lucien. Mais sa solitude n’est pas un fardeau tant son immeuble grouille de vie. Rose prodigue des soins à toute une communauté de femmes et protège ses amis juifs de la police allemande.

 

Un soldat SS vient à frapper à leur porte. Mark et Rose s’éprennent l’un de l’autre. Ils décident alors de se voir en cachette, de vivre leur amour, coûte que coûte. Difficile pour Rose de composer avec tous les habitants de l’immeuble, que ce soit son amie Judith, enceinte de Léon, son mari au tempérament violent, Joséphine, la danseuse sulfureuse aux rêves fous, Madame Flament, une acariâtre aux imprévisibles sautes d’humeur, ou encore Andrée, la concierge qui écoute aux portes, Camille, son époux aveugle, et Simone, leur fille garçon manqué. 

 

À travers une toile sociale riche et variée, Navie met sur l’avant de la scène un jeune couple naïf et spontané, qui s’accroche de tout leur être à cet amour partagé dans l’ombre. Un refuge intemporel, chaleureux, loin de la maladie, de la souffrance et de la mort, où même les silences deviennent moments de grâce. La scénariste explore avec délicatesse l’intime de chacun des protagonistes, dévoilant mensonges et faux-semblants. Elle y mêle des thématiques fortes telles que l’amour et l’amitié, le féminisme et le patriarcat, l’entraide et l’indifférence, tout en restant fidèle à la période historique.

 

Carole Maurel sait rendre toute la poésie et la passion du récit. Il se dégage de son trait tendre et sensuel une immense pureté. L’illustratrice crée une ambiance feutrée dans un décor sublime aux tons sépia. La profondeur des regards, l’intensité des étreintes, tout est interprété avec doigté  ; le lecteur est charmé par l’élégance des poses, l’éclat des portraits... Et tout particulièrement par cette splendide première de couverture, qui s’accorde parfaitement au ton et au thème de l’ouvrage.

 

Une histoire d’amour impossible évoquant les grands classiques de la Littérature – Tristan et Iseult, Paul et Virginie — qui rappelle ô combien tomber amoureux peut être rude et dangereux, surtout en temps de Guerre. Un véritable bijou.

 

<

>


Pour approfondir

Editeur : Delcourt
Genre :
Total pages : 144
Traducteur :
ISBN : 9782756065717

Collaboration horizontale

de Navie ; Carole Maurel

1942, Paris, Passage de la Bonne Graine. Rose, pour sauver son amie juive, Sarah, décide d'intervenir auprès de l'officier chargé de l'enquête, Mark. Rose est mariée à un prisonnier de guerre, avec qui elle a un enfant. Pourtant elle va se lancer dans une passion avec cet Allemand qui va lui révéler la femme qu'elle est. "Collaboration Horizontale", c'est l'histoire d'un amour interdit, d'une communauté de femmes solidaires, du quotidien d'un immeuble sous l'occupation... Entre héroïsme et trahison, il n'y a qu'un pas, souvent dangereux.

J'achète ce livre grand format à 17.95 €