Colum McCann, La rivière de l'exil

Clément Solym - 11.12.2009

Livre - colum - mccann - riviere


Douze nouvelles, douze parcours de vie, des histoires d'exil pour la plupart. Des Irlandais immigrés aux États unis, fuyant la misère et le malheur, et qui découvrent là-bas une existence pas toujours facile.

Et puis il y a aussi ceux qui sont restés en Irlande, et ceux qui y sont revenus. Il y a ceux qui ont sombré dans la folie. Les vies de ces personnages font des nouvelles assez sombres. Et pourtant, il se dégage de chacune d'elles une énergie incroyable, même dans les pires malheurs.

« Dans ma tête, elle a des fleurs dans les cheveux, des douzaines, mêlées à ses boucles, et, assise là, dans un envol de pétales de roses, elle conduit ce foutu wagon à travers l'Univers pour la dernière fois, avec son sourire à tout casser, le pied au plancher le long des étoiles. Et le plus drôle, je suis là avec elle, et je laisse des marques de dérapage moi aussi, putain ! »

Dans ce livre il y a un amour de la vie et un enthousiasme, qui même dans la violence, emporte le lecteur, et prouve que la vie est la plus forte. Une façon de transformer le moindre détail en moment précieux. C'est l'instant qui est rare puisque la vie dans son ensemble est tragique. Tous ces gens s'épuisent au travail ou dans des espérances folles.

Colum McCann
Mais l'important est de vivre l'instant, l'amour, l'amitié, même si c'est aussi souvent la folie, la maladie ou la mort...

C'est l'espoir qui rend ce livre lumineux, l'impression que tout est encore possible, que tout peut réussir à nouveau. Aucun personnage ne semble avoir renoncé. Et finalement, ils semblent n'avoir peur de rien.

Un beau livre assez court, en attendant le Colum McCann de cette rentrée, pour être à peu certain de ne pas faire une erreur d'achat... (Traduit de l'anglais par Michelle Herpe-Voslinsky).



 

Retrouvez La rivière de l'exil de Colum MacCann, en librairie