medias

Coups de cœur de l'été, de La Licorne qui lit, au gré des nuages

La Licorne qui lit - 24.07.2018

Livre - coups coeurs vacances - juillet critiques livres - sélection livres lecture


ROMANS FRANÇAIS – Pour cette nouvelle chronique, votre copine ailée a décidé de sortir quelque peu des sentiers battus. J’avoue qu’il m’arrive de céder à la facilité, au familier, à la sécurité. L’auteur connu et adulé dont le talent n’est plus à prouver, le feel-good book de l’été qui va cartonner au vu du budget promo investi, la troisième enquête de ce flic torturé, mais très sexy, qui réussit toujours à attraper les méchants à la fin : évidemment, je suis sûre de ne pas me tromper. 

 

Et à l’instar de la plupart d’entre vous, prendre des risques m’effraie, surtout en matière de lecture. La peur de la déception a le pouvoir de brider ma curiosité. Ici, c’est la vôtre que je vais exciter...



 

Aucune pierre ne brise la nuit, de Frédéric Couderc, Editions Héloïse d’Ormesson, 2018. Ariane rencontre Gabriel au Musée d’art moderne du Havre. Lui, réfugié argentin à Paris, elle, épouse de diplomate et maman de Clara, jolie petite fille adoptée, alors que le couple était en poste à Buenos Aires. Rien ne les lie a priori, mais ils sont attirés comme deux aimants, deux amants. « Des cascades de coïncidences peuvent [en effet] profondément changer une vie… » 

 

Et tout commence par une altercation sur le port qui se termine mal. Au fil des pages resurgit le passé de l’Argentine, ses bébés volés, ses destins effacés et ses morts lancés du ciel. Ensemble, Ariane et Gabriel n’ont d’autre option que de se lancer dans la quête de leur vérité, quête qui donnera un sens à cette coïncidence initiale.

Avec beaucoup de finesse et de sensibilité, Frédéric Couderc nous rappelle que des milliers d’enfants sont encore à la recherche de leurs racines et que les Abuelas de la Place de mai luttent sans relâche pour donner aux victimes de la dictature les réponses depuis si longtemps attendues. 

 

Au-delà de l’histoire d’amour, qui a suscité en moi une furieuse envie de danser le tango et manger des empanadas, Frédéric Couderc, en excellent reporter qu’il est, apporte un regard nouveau et extrêmement bien documenté sur un drame dont les effets ont durablement marqué des générations entières de citoyennes et citoyens argentins.
 




 

La Compagnie des livres, Pascale Rault–Delmas, Editions Mazarine, 2018. Annie aime les livres, cela tombe bien, son grand-père Lucien tient, près du boulevard Saint-Michel à Paris, une librairie, La Compagnie des livres. Michel aussi aime les livres, et cela tombe bien, car il va devenir le voisin d’Annie. Sceaux, dans les années 60. Deux familles que tout oppose vont vivre, au travers de leurs enfants, les chamboulements et les évolutions que traverse une société française profondément ancrée dans ses valeurs traditionnelles. 

 

Mai 68 et rien ne sera plus jamais pareil. En tout cas pour nous, représentantes du « sexe faible ». En cette période de revendications féministes et de #metoo hurlés à tout vent, nous oublions qu’il n’y a pas si longtemps, les femmes se devaient de rester à la maison, qu’elles n’avaient aucun droit sur leur corps, et que la fille du médecin ne pouvait décemment pas fréquenter le fils des gardiens d’immeuble.

Les pavés deviennent alors synonymes de liberté et d’émancipation, de tabous brisés, de paradis artificiels et de rêves déçus. 
 

 

Rien n’y fera, Annie et Michel continueront à lire, envers et contre tout. Ils se perdront, s’éloigneront, vivront leurs tragédies, mais resteront ces deux enfants unis par la même passion, qui s’avoueront un jour : « À part toi, je n’ai connu que les livres ». Note à moi-même : j’oublie tout le reste, ou presque, et je remercie le petit Emmanuel d’avoir rendu un si bel hommage à Madame Veil, car sans elle, Annie, moi, vous ne serions pas devenues les femmes que nous sommes aujourd’hui.

Reposez en paix Simone, vous le méritez ô combien.


Frédéric Couderc – Aucune pierre ne brise la nuit – Héloise d’Ormesson – 9782350874562 – 19 €
Pascale Rault-Delmas – La compagnie des livres – Editions Mazarine – 9782863744765 – 18 €




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.