“Dans la contrainte, l’écriture rongée jusqu’à cet os”

Auteur invité - 31.07.2018

Livre - poésie Dominique Quélen - recueils Avers Revers - poésie


POÉSIE – Avers et Revers. Le premier ouvrage a été publié en mai 2017 aux éditions Louise Bottu. Le second en janvier 2018 chez Flammarion dans la collection dirigée par Yves di Manno. « En réalité, dans l’écriture, Revers précède Avers », confie Dominique Quélen.




 

Mais peu importe. L’avers et le revers ne sont-ils pas les deux faces de la même médaille ? Pour l’écrivain et poète, il s’agirait même d’un triptyque dont le premier panneau est Basses contraintes sorti en 2015 au Théâtre typographique, la maison d’édition de Courbevoie. Tout part d’un signe à la Christian Dotremont : « Pas d’oiseaux dans la neige. » 
 

Sur trois ans, jour après jour, sur des vers justifiés, se créant de multiples contraintes à partir du vers initial (une cuisine interne que le lecteur ne voit plus), Quélen compose une espèce de partition en trois mouvements. Le tempo est donné par une ponctuation minimale : point, point d’exclamation, point d’interrogation.

De prime abord, dans le choc de la langue, on pense à ces premiers mots de Bernard-Marie Koltès dans Quai Ouest : « où ? par où ? comment ? Seigneur ! Par ici ? » L’écriture de Dominique Quélen a parfois été comparée à celle de Beckett. Dans la contrainte, l’écriture est rongée jusqu’à cet os, qu’il y a dans le mot oiseau. 
 

Il y a quelque chose des compressions de César à la fois dans Avers et dans Revers. Du cassé, du heurt, et soudain la matière chante. La nuit. Belle leçon d’art et de beauté ! On l’inflige à un oiseau ? Comme à l’objet dont la fuite et le fin gazouillis de joie ont un son égal. Quel vol ? Quel cri est-ce ?

Dominique Quélen compresse l’écriture en blocs de matières, matières de mots, blocs de caractères. Comme si dans le vide du papier blanc, page après page, s’accumulaient les casses des typographes. Casses d’où pourraient surgir tous les possibles de la langue.

Dans Revers, il écrit : « C’est une rage qu’il faille le dire dans ce poème. » 
 

Hervé Leroy

 


en partenariat avec l'AR2L Hauts de France

   


Avers – Dominique Quélen – Louise Bottu – 9791092723182 – 14 €

Revers – Flammarion / poésie – 9782081396111 – 16 €




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.