Dans une Sibérie peuplée de zombies, Jesus affronte Hitler

Clément Solym - 10.09.2012

Livre - Adolphe Hitler - Jesus Christ - Sibérie


Il fallait oser. Mais chez le Morse, on n'est plus à un sacrilège près. Alors, voilà qu'un match au sommet s'organise : d'un côté, ZE figure du dictateur dément, meurtrier de masse, option petite moustache sordide. De l'autre, ZE figure du mec disposé à mourir sur une croix pour racheter les péchés de l'humanité tout entière. Jésus Christ contre Hitler, cela vous a tous les parfums d'un bon nanar option série Z. 

 

Et effectivement, on est en plein dedans. 

 

La Seconde Guerre mondiale est presque finie, mais quelques groupuscules nazis persistent à s'organiser pour rebâtir le flamboyant IIIe Reich. Pour lutter contre la prolifération de ces nuisibles, les États-Unis - ouate else ? - ont monté une agence secrète, au-dessus des forces militaires, du président et de toutes les autorités en place. A sa tête, un certain John J. Jesus, pas hyper commode, style hirsute, barbe de quarante jours, genre je suis resté dans le désert trop longtemps et j'avais oublié mon rasoir. Alors me cherche pas, sinon tu seras cloué.

 

Nous sommes dans les années 60, et l'agence B lutte donc contre des nazis soucieux de réunir des artefacts obscurément puissants. En parallèle, ces mêmes nazis vident des cimetières entiers, à la recherche de morceaux, de préférence entiers, de cadavres. De quoi inquiéter gravement l'agence, décidée à mettre un terme à cette entreprise de nécrologie douteuse. C'est que, derrière ce vide-grenier amélioré, les forces nazies tentent de mettre au point une armée de morts-vivants, qui partira bientôt à la conquête du monde.

 

Et au milieu de ce grand vacarme, un certain David Goldstein, qui va accompagner John dans une attaque fulgurante menée tambour battant, et sous une nécessaire bonne étoile, de David, directement en Sibérie.

 

Résumons : des zombies, des nazis, un super héros tombé du ciel et fils de Dieu, un jeune juif taillé comme un bûcheron canadien, un bunker amélioré transformé en usine de recyclage pour cadavres, avec force objets de magie noire… Les ingrédients sont bien là, et si l'on secoue, on obtient…

 

 

 

 

… un bon nanar de série Z, où tout est réuni pour créer une grande fresque kitcho-divino-comique.

 

Et sûrement pour une dizaine d'épisodes au moins, qui donneront l'occasion à Jesus et son pote David d'échanger sur la vie, le monde, l'univers, Dieu et les saints. Sans nul doute. Le livre aurait mérité quelques brins d'humour supplémentaire ; il n'en manque cependant pas. Jusqu'à une belle dose de cynisme dont on laissera au lecteur le soin de découvrir l'ampleur, gentiment assenée en fin d'ouvrage.

 

Mais aucun doute : dans le genre, Jésus contre Hitler est un excellent renouveau, doté de tous les éléments essentiels à une lecture certes absolument pas saine, mais assurément drôle. Et même les petites incohérences que l'on peut retrouver ne font qu'ajouter au charme du scénario de toute manière imaginé par un esprit fragile - et probablement dangereux.

 

Avec un Adolphe Hitler ressuscité au moins six fois depuis sa mort officielle en 1945, mais surtout, témoin d'un combat éternel du Bien contre le Mal Absolu, où Jesus et Hitler s'affrontent pour sauver ou aliéner la planète - dommage, il n'est pas possible de voter pour la fin alternative que l'on aurait préférée...

 

Âmes sensibles ou sans humour, s'abstenir, évidemment. Pour les autres, c'est du pain béni, avant même la multiplication. Et grande nouvelle par ailleurs, l'épisode 1 est gratuitement disponible jusqu'au 30 septembre.

 

A télécharger sur Immatériel




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.