De la Polynésie aux Hauts de France, suivre le petit bouton de nacre

Auteur invité - 17.12.2018

Livre - Petit bouton de Nacre - Cours toujours - saga familiale polynesie


ROMAN FRANCOPHONE - Ella Balaert, autrice d’une quinzaine de romans et d’une quarantaine de nouvelles en revues, a effilé à nouveau sa plume pour ciseler une saga familiale d’un bout à l’autre du monde. De 1947 à nos jours, entre éclats de rire et éclats de cœur, trois femmes passionnées, Hérémiti, Monique et Poéma, découvrent l’amour, la déception ou la haine, de la Polynésie française jusqu’aux Hauts-de-France.
 



Trois histoires qui balancent entre langueur et tension ; sensualité et froideur ; justice et déloyauté ; qui caressent une joue du lecteur et égratignent l’autre. Trois personnages qui touchent du bout du doigt les inégalités, les discriminations, et croisent en filigrane l’intime et le politique.

Dans un récit à la charpente astucieusement circulaire, qui tourne autour d’un Petit bouton de nacre issu de l’huître du Pacifique, l’autrice coud la naissance d’une conscience éminemment féministe, sociale et environnementale. Elle compose un roman d’initiation sur trois générations.

Alternance de temps forts et faibles, intensité, altérations, le roman travaille habilement son rythme. Parfois pressées, les phrases savent aussi rouler comme s’enroulent les vagues de l’océan. Sans fin, haletantes. Elles créent chez le lecteur un serrement de cœur et le renvoient d’un coup à ses propres vécus émotionnels, sentimentaux. Et charnels.

À mots subtils et toujours dans la réserve, l’autrice épand le long de ses 96 pages les arômes capiteux et troublants de l’atoll des Tuamotu ou les odeurs de l’usine du nord, acides. Elle répand surtout le parfum iodé de l’huître, véritable personnage à elle seule, réputée protectrice et bienveillante. Ella Balaert répond au défi qu’ont lancé les éditions Cours Toujours pour sa jeune collection « La Vie rêvée des choses » : une fiction courte qui met en scène un objet du Nord de la France. Voilà une jolie manière pour l’éditrice, l’autrice… ou le lecteur d’affirmer son attachement au patrimoine régional.

Alors, le bouton de nacre, un produit des Hauts-de-France ? Vraiment ? Oui il l’a été. La petite ville de Méru, dans l’Oise, en était la capitale mondiale.

Quel joli texte !
 
Athénaïse Merriaux 
 

en partenariat avec l'AR2L Hauts de France


Elsa Balaert - Petit bouton de nacre - Editions Cours toujours - 9782954636283 - 14 €




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.