Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

De rêves et de papiers de Rozenn Le Berre : patchwork de vies miraculées

La rédaction - 15.02.2017

Livre - De rêves et de papiers - 547 jours avec les mineurs isolés étrangers - Rozenn Le Berre


C’est un livre essentiel, un témoignage brûlant que l’on rêverait pouvoir faire lire à tous. Mais aussi un document dont on voudrait tant qu’il se passe il y a des années et des années.

 

 

 

Non, Rozenn Le Berre l’a écrit alors qu’elle travaillait dans un service d’accueil pour jeunes émigrés en 2015 et 2016. Elle y relate avec émotion, mais aussi une grande retenue, ses rencontres avec ces jeunes érythréens, roms, maliens, syriens…

 

Et d’autres Daniel, Abdoulaye, Souley, Mamoudou sont sur la route en ce moment même. Ils tentent eux aussi de réaliser leur rêve, un rêve si simple en apparence, celui de vivre, d’étudier et de travailler.

 

— Alors c’est avec eux que tu travailles ? Ceux-là parlent pas breton, si ?

— Non, là ce sont des Syriens, donc ils parlent arabe.

— Ah d’accord.

— Ils fuient parce que c’est la guerre en Syrie.

— Ah la guerre… On a eu ça nous aussi, ici. C’est malheureux, la guerre. J’espère que ça va s’arrêter là-bas.

Des mots de ma grand-mère Marie-Thé, parmi les derniers qu’elle m’a donnés, des mots échappés du bazar que la vieillesse avait créé dans son esprit. 

 

 

Le livre est comme un patchwork de vies miraculées, d’existences fracassées, d’êtres revenus de l’enfer. Ceux-là sont ici. Combien d’autres pourrissent dans le Sahara ou la Méditerranée ? Rozenn Le Berre ne juge pas. Elle fait son travail d’éducatrice. Elle doit faire respecter le droit, mais aussi les contraintes administratives. C’est là où surgit notre malaise.

 

Car toutes valables qu’elles soient, ces contraintes apparaissent si dérisoires, souvent même tellement inhumaines face à ces visages d’enfants.

 

[Extrait] De rêves et de papiers ; 547 jours avec les mineurs isolés étrangers de Le Berre, Rozenn 

 

Le livre de Rozenn Le Berre est indispensable. C’est un constat sans complaisance, mais aussi un hommage à ceux d’entre nous qui sont confrontés tous les jours à la tragédie. Le lire, c’est peut-être aussi un devoir de solidarité.

 

Robert Louis

 

en partenariat avec le CRLL Nord Pas de Calais

 


Pour approfondir

Editeur : La Decouverte
Genre :
Total pages : 204
Traducteur :
ISBN : 9782707193483

De rêves et de papiers

de Rozenn Le Berre

Dans ce bureau, on accueille les jeunes se présentant comme mineur isolé étranger – un statut qui garantit hébergement et scolarité. L'administration exige des preuves mais, entre ces murs, résonnent surtout des voix d'enfants qui n'ont rien d'autre qu'un récit : celui de leur périple à travers les frontières et les périls qu'elles dissimulent. Parmi ces voix, celle de Souley, 16 ans, qui a traversé le Sahara et la Méditerranée pour arriver là et prétendre lui aussi à un toit et une éducation." Je implore toi s'il vous plaît dormir couloir. " Ces mots, Mirjet ne me les dit pas. Il les écrit en albanais sur l'ordinateur et c'est Google Traduction qui me les dit. C'est plutôt marrant d'habitude, les traductions déformées par le logiciel. Là, ce n'est pas drôle du tout. Mirjet dit avoir dix-sept ans, mais tant qu'il n'est pas reconnu mineur isolé étranger, je ne peux pas lui trouver un hébergement. Durant un an et demi, Rozenn Le Berre a travaillé comme éducatrice dans un service d'accueil pour les jeunes exilés arrivés en France sans leurs parents. De cette expérience, elle a tiré un récit littéraire à deux voix. La première, la sienne, est confinée à l'espace de son bureau et se fait l'écho de ces jeunes qui traînent des valises de souvenirs acides, mais que la fureur de vivre maintient debout. La seconde relate le voyage éprouvant de Souley, un jeune Malien qui a décidé de faire l'aventure et doit arriver en France avant ses dix-huit ans. Ce livre propose d'aller à la rencontre de jeunes filles et garçons malmenés par l'exil et le labyrinthe administratif français, mais qui parviennent petit à petit à se reconstruire, à sourire et danser, à être pénibles et idiots comme des adolescents, à ne plus avoir peur. À vivre au lieu de survivre.

J'achète ce livre grand format à 16 €

J'achète ce livre numérique à 13.99 €