Des Noces rêvées ne meurent pas, de Jean-Pierre Cannet

Elodie Pinguet - 20.04.2017

Livre - Des Noces rêvées ne meurent pas - Jean-Pierre Cannet


Les éditions La Renverse ont choisi la plume délicate et saisissante de Jean-Pierre Cannet pour lancer un de leurs premiers romans. Avec Des noces rêvées ne meurent pas, l’auteur nous plonge dans un périple poétique sur la vie et l’amour.

 

 

Chapital vient de perdre Rosemonde. Il erre à travers les bois, la campagne et les vignes : « Une femme qui s’est perdue, vous ne l’auriez pas vue ? » Il arrive au village et suscite la curiosité. Il est accueilli par le prêtre qui le loge dans la sacristie. Les jours passent, il se rétablit et rend service aux habitants. Mais de Rosemonde, pas un mot.

 

Un beau jour au village, Chapital croise deux yeux verts qui l’envoûtent, les yeux de Rosemonde. Et voilà que l’homme se retrouve à élever un lion, son « Chin », il le cache dans la sacristie et le dresse la nuit. Mais un jour, son secret est découvert, et Chapital s’en va, il retourne sur les routes accompagné de son Chin.

 

Ainsi continue l’aventure, une histoire des plus surprenantes où le fauve disparaît, et où les cloches des vieilles églises s’arrêtent de sonner. Mais Chapital lui, sait chanter. Il forme un groupe de choristes et, tous ensemble, ils s’en vont sur les routes. De village en village, ils remplacent les cloches hors d’usages. Leurs destins se sont un jour croisés et à présent leurs vies s’entremêlent. Mais Chapital lui, n’oublie pas Rosemonde et son Chin.

 

Jean-Pierre Cannet nous livre un récit un peu fou, mais beau et entraînant. Des noces rêvées ne meurent pas, c’est l’histoire de la vie, la vraie, celle qui peut basculer au détour d’une route, celle faite de rencontres et d’aventures. Mais c’est aussi l’humanité et les sentiments, si profonds et si puissants.

 

L’écriture est poétique et délicate, mais va droit au but, elle nous attire, nous lecteurs, dans un véritable marathon littéraire qui ne s’achève qu’une fois la dernière page tournée. Un récit renversant et brillamment maîtrisé, à l’image de la maison qui l’accueille.