Dévorer l'Histoire de France et de ses cuisines à pleines dents

Audrey Le Roy - 29.11.2019

Livre - Histoire de France à pleines dents - Flammarion - cuisine histoire


HISTOIRE CULINAIRE —Quand un fromager breton né au Cap en Afrique du Sud épouse une Américaine docteure en histoire, puis décide avec elle d’écrire un livre à quatre mains, cela donne un délicieux mélange. Quand, en plus, le but avoué est de tordre le cou aux idées des partis d’extrême droite en démontrant que « l’une des leçons les plus évidentes de l’histoire de France est que la gastronomie du pays résulte d’un mélange de goûts et de coutumes provenant du monde entier », on se régale !
 

 
 
Cette histoire de France et de la gastronomie est étudiée de façon chronologique, du vin gaulois, pardon, romain en passant par le miel de Charlemagne ; les cathares végétariens, le Grand Schisme d’Occident et le Châteauneuf-du-Pape ; le sel de Guérande et l’histoire de la gabelle ; le sucre, Nantes et la traite négrière ; monsieur Parmentier et la pomme de terre ; Wagner et La Vache qui rit et bien d’autres anecdotes culinaires qui viennent mettre en lumière de grands faits historiques.
 
Car ne nous y trompons pas, il s’agit bel et bien d’un vrai livre d’histoire qui distille certes, avec souvent une petite note d’humour voire de légèreté, de précieuses informations sur nos plats et ingrédients les plus emblématiques, mais reste extrêmement précis en ce qui concerne les faits historiques. Il suffira de se plonger dans la bibliographie pour s’en convaincre, même s’il faut tout de même rappeler que « L’État c’est moi ! » attribuée à Louis XIV est une citation apocryphe.
 
Gageons que cette Histoire de France à pleines dents de Stéphane Hénaut et Jeni Mitchell, publiée chez Flammarion, aurait fortement intéressé le grand diplomate et opportuniste Charles Maurice de Talleyrand-Périgord qui dût, entre autres, à sa capacité de bien régaler ses invités de survivre à la Révolution jusqu’au Traité de Vienne de 1815, où d’après le Prince de Ligne (autre survivant opportuniste) « le congrès danse beaucoup, mais il ne marche pas » lors des nombreux « banquets, concerts et bals » donnés par le stratège.
 
Au fait, saviez-vous que le Cognac n’existerait pas sans les contributions des Gaulois qui ont inventé le tonneau en bois, sans les Romains qui ont implanté des vignes sur le territoire, sans les Arabes qui améliorèrent les techniques de distillation, sans Aliénor d’Aquitaine, reine de France puis d’Angleterre, qui fit beaucoup pour son rayonnement européen et sans les Hollandais qui en furent de grands consommateurs et firent tout pour l’importer. Stupéfiant non ?
 

Stéphane Hénaut & Jeni Mitchell, trad. anglais Clotilde Meyer et Lucie Modde – Histoire de France à pleines dents – 9782081452060 – 23,90 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Flammarion
Genre : histoire de l'europe
Total pages : 396
Traducteur :
ISBN : 9782081452060

Histoire de France à pleines dents ; le grand roman national à savourer

de Mitchell / Henaut

Quel sont les liens entre Charlemagne et le miel, Catherine de Médicis et l'artichaut ? Entre le cassoulet et la guerre de Cent Ans ou bien entre les prunes et la Deuxième Croisade ? Les aliments ont leur histoire et leurs légendes, intimement liées à la grande Histoire. Tel est le parti- pris des deux auteurs - l'un fromager, l'autre historienne -, qui nous invitent à un passionnant voyage gastronomique pour mieux revisiter le récit national.Notre cuisine est le fruit de multiples influences : pensons au vin romain, aux macarons italiens, au croissant autrichien ou encore à la choucroute mongole. La nourriture, depuis toujours au coeur d'enjeux politiques et culturels majeurs - comme l'attestent la " poule au pot " d'Henri IV ou le " pain de l'Egalité " des Républicains -, en dit long sur une société.

J'achète ce livre grand format à 23.90 €