Dictionnaire espiègle de l'écriture et des écrivains

Clément Solym - 31.10.2012

Livre - Dictionnaire espiègle de - Alain Jamot - LME


Cet ouvrage est tout de même un drôle de dictionnaire, qui, certes donne des définitions autour de mots liés à l'écriture, au livre mais propose, ça et là, au gré des envies de l'auteur, de courtes présentations d'écrivains dont le choix correspond assurément à des coups de cœur personnels, parfois étonnants, vraiment singuliers, d'autres fois plus conventionnels mais qui dénotent en tout cas une grande liberté d'action de l'auteur (conseiller littéraire par ailleurs) et une tonalité inédite. 

 

Ainsi le résultat est assez inattendu, parfois déconcertant, drôle ou agaçant, judicieux ou encore dérisoire, utile ou vain, tout dépend de votre finalité, en tant que lecteur mais, dans l'ensemble, ce livre attire car jamais trop sérieux, sans prise de tête ni donneur de leçons. Il permet pourtant de glaner des informations utiles pour toute personne qui songerait à écrire un livre. 

 

Sans en avoir l'air, presque de manière détournée, avec beaucoup de simplicité et dénué de toute arrogance, cet ouvrage interpelle, se lit aisément. Serait-ce cette espièglerie mentionnée dans le titre qui retient, le rythme enlevé de ces 128 articles qui facilite la lecture, la rend légère et agréable au final ou bien cette envie sourde, peut être un peu refoulée d'écrire vous-même un jour qui va vous mener à ce livre ? Peu importe. Lisez-le comme un  roman. Juste pour le plaisir.

 

Entre Christine Angot, Honoré de Balzac, San Antonio ou encore  Michel Houellebecq,  Christopher Isherwood ou  Georges Simenon, vous découvrirez qu'écrire, ça s'apprend, qu'il existe des structures, des métiers, des logiciels pour entourer tout écrivain qui se lance.

 

Que sans communication, tout livre est condamné d'avance au pilon, que rien ne se créé sans effort ou régularité dans l'effort : « Ecrivez chaque jour ! Ecrivez tous les jours même pendant 15 minutes. Le secret de l'écriture d'un livre est dans la régularité », qu'il existe des techniques pour écrire mieux,  qu'avec la réécriture commence le vrai travail de l'écrivain, qu'il y a des astuces pour « tenir la distance », que la publication d'un livre passe aussi par le numérique aujourd'hui et qu'il ne faut pas s'en détourner.

 

Un écrivain est d'abord un lecteur, « l'écriture s'apprend par imprégnation », elle reste un art que chacun peut pratiquer. 

 

Même si tous ces conseils ne semblent pas neufs, ils ont le mérite d'être tous répertoriés ici, de permettre à l'éventuel lecteur qui souhaiterait se lancer, de ne pas y aller  trop au hasard. 

 

 Au final, ce dictionnaire est une sorte de manuel concret et pratique, qui laisse peu de place, il est vrai, au rêve, au génie, à la bonne fortune. Réaliste sans être noir, il énumère les contraintes sans pour autant décourager l'écrivain en puissance que vous êtes peut être. Juste prévenant, amical.

 

Maintenant, si vous ne souhaitez pas devenir écrivain et publier un livre, cet ouvrage saura  aussi vous offrir quelques moments drôles, vous donnera même la possibilité ou l'envie de lire ou relire  Charles Bukowski, Jules Verne ou Saint-Simon et conduira peut être même votre curiosité à ouvrir un livre de Serge Dalens ou de Jean-Louis Foncine.

 

Peut être vous surprendrez vous également à effectuer quelques petits exercices de style présentés dans l'ouvrage. Bref, de quoi contenter un large public !