Documentaire à l'oeil : Zooptique

Charlotte Mada - 03.02.2014

Livre - vision - animaux - Guillaume Duprat


Saviez-vous que le chat a une mauvaise vue ? Il voit pourtant dans la pénombre et est hypersensible aux mouvements : pratique pour attraper oiseaux et souris ! L'écureuil, lui, a une bonne vision en relief qui lui permet de distinguer aisément noix et noisettes au milieu des branchages.

 

De plus, son large champ de vision (300°) l'aide à échapper aux prédateurs. Mais la bécasse fait bien mieux : avec une vision à 360°, elle voit dans son dos ! Faut dire que la vue est essentielle chez les oiseaux puisqu'elle leur permet de voler, chasser, échapper aux prédateurs et picorer. En revanche, sous terre, pas besoin de voir, aussi le ver de terre n'a-t-il pas d'œil, mais des photorécepteurs. La vue de chacun est donc adaptée à son mode de vie et à son environnement.

 

Zooptique présente une même scène à travers le regard de vingt animaux différents, classés par grandes catégories : mammifères, oiseaux, reptiles et amphibiens, insectes. Un système de rabat permet de voir la vision de l'homme en même temps que celle de l'animal concerné. On soulève les yeux de l'animal et on découvre sa perception de la scène : flou absolu pour la souris, obscurité quasi-totale pour le crotale qui est sensible aux rayonnements infrarouges (aucune chance donc pour la pauvre souris de lui échapper), paysage en mosaïque pour l'abeille et ses cinq yeux à facettes…

 

Grâce à des milliers d'expériences scientifiques, mais aussi grâce à son imagination – puisqu'on ne connaît finalement pas grand-chose du sujet –, Guillaume Duprat dresse un tableau fascinant de la vision des animaux. Un album passionnant, clair et instructif.