medias

Du piquant dans les sardines, histoires de joyeuse philosophie

Mimiche - 19.10.2018

Livre - Piquant dans les sardines - philisophie Le Pommier - vulgarisation


ESSAI - A côté de la banquette en marbre sur laquelle Alcibiade est en train de s’éteindre, une fiole. Et la fleur qui a permis de créer le poison qu’il a bu sera bien sûr l’accusée. Mais va-t-elle se laisser inculper sans élever d’objection ?

 

 


 

Un disciple et ami d’Emmanuel Kant raconte à ce dernier le dramatique accident survenu à une modeste lingère qui, en cette fin de XVIIIème siècle, s’est noyée dans la Seine pour avoir voulu, malgré sa basse naissance et son peu d’instruction et à cause de sa curiosité intellectuelle, expérimenter ces théories dont Archimède est l’auteur.

 

Dans son café où s’écoulent les jours, Jojo regarde ses clients et participe parfois, à reculons, à quelques parties de cartes quand il manque un partenaire. Mais pourquoi semble-t-il être le seul à s’apercevoir, au détour d’une banale réflexion, de la disparition de l’un d’entre eux ?

 

Mais que fait Schopenhauer dans le métro bondé, avec son chien que la foule semble vouloir écraser ? Et que fait-il avec cette boîte dans les mains quand, serré comme des sardines au milieu des passagers, ceux-ci refusent de laisser, à lui et à son caniche, un espace vital suffisant ?

 

Ce sont onze petites histoires (parfois légèrement déjantées ou, à tout le moins fantasques sinon fantastiques) qui constituent cet ouvrage tout à fait recommandable.

 

Car il ne s’agit pas simplement de s’amuser avec la réalité pas plus qu’avec les grands noms de la philosophie (même si Diogène finit dans la peau d’un silure et Rousseau dans celle d’un paresseux jardinier adepte du laisser-faire). Non ! Hélène Péquignat est enseignante de philosophie et n’utilise ces subterfuges que dans la mesure où ils lui permettent de présenter des courants de pensée, des thèmes philosophiques pour les disséquer et en expliquer les tenants et aboutissants.

 

Pas sûr que cette méthode satisfasse un correcteur du baccalauréat de philo mais elle a une efficacité de vulgarisation et de présentation particulièrement attrayante.

 

Chaque petite histoire est ainsi suivie d’un chapitre où elle dissèque les idées qui se profilent derrière les personnages qu’elle a placés dans des situations particulières où la conscience individuelle ou collective, où les choix, relèvent d’approches philosophiques profondes.

 

Cogito… Cogitons dit-elle. Et elle nous embarque à la suite des grands penseurs que l’humanité a vu fleurir tout au long de son histoire.

 

Certes il est fort probable que cela finisse comme ces émissions où Hubert Reeves nous parle d’astrophysique : à chaque fois, je comprends tout ce qu’il nous raconte et tout me semble d’une banale évidence, d’une simplicité enfantine…

 

Mais heureusement qu’il n’y a jamais, ensuite, d’interro écrite !!!…

 

N’empêche. Que ce soit la conscience dont nous n’acceptons pas encore de créditer les animaux ou les plantes (mais jusqu’à quand ?), que ce soit dans cette notion si mal partagée d’ordre et de désordre, que ce soit dans le regard nouveau qu’elle propose de poser sur des choses imaginées immuables, non sujettes jusqu’alors à la contestation ou à la révision, que ce soit dans la lecture qui peut être faite des annonces commerciales ou politiques, que ce soit dans le repositionnement de l’humain dans le vivant, Hélène Péquignat  ne manque, à aucun moment, de nous toucher en mettant la philosophie au cœur de notre quotidien.

 

A commencer par l’éducation qui, pour être réussie, « doit ainsi s’appliquer à conjuguer trois paramètres bien peu compatibles : la possible perfectibilité d’un humain, la liberté de tout un chacun qui évitera de transformer l’éducation en simple dressage ; ainsi que la responsabilité de celui qui décide d’endosser le costume de pédagogue ».

 

« Vivre, c’est suivre cette oscillation permanente entre la souffrance et la joie », dit-elle.

 

Je vous invite à souffrir un peu en lisant ce livre pour pourvoir éprouver beaucoup de contentement, sinon de joie, à accéder à ces notions qui doivent nous permettre de devenir de meilleurs être vivants dans une nouvelle conscience de environnement.

 

Hélène Péquignat - Du piquant dans les sardines - Le Pommier - 9782746517097 - 17 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.