Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Être à distance, de Carla Guelfenbein : un roman comme on les aime

Auteur invité - 30.06.2017

Livre - auteure chute escalier - coma femme vie - solitudes existences chili


Lorsque le soleil ne pointe pas trop son nez, que la saison, sans être morose, est grise, rien de plus réconfortant qu’un bon roman. Être à distance est de cette trempe-là. On aimerait prendre son après-midi, se faire porter pâle au travail pour s’immerger totalement et pour longtemps dans cette histoire.



 

 

Vera Sigall, romancière célèbre de quatre-vingts ans, chute dans ses escaliers. Daniel, son voisin et ami, un architecte sans travail, s’étonne de cette chute, car Vera est alerte malgré son âge. Très affecté par le coma de son amie, il reste à son chevet à l’hôpital en espérant son réveil.

C’est une période difficile pour lui, car son mariage avec une femme ambitieuse et froide bat de l’aile. C’est quand tout semble sans issue, que tout part à vau-l’eau, qu’il va faire la connaissance d’Émilia, jeune étudiante franco-chilienne qui consacre une thèse à l’œuvre de la romancière. C’est peu dire qu’ils se sont bien trouvés, ces deux-là. Ils partagent une admiration sans faille pour Vera, l’une pour son œuvre, l’autre pour sa personnalité.

Ce sont deux solitudes pas forcément bien adaptées à la vie. Un troisième personnage est aussi le narrateur de ce roman choral : Horacio Infante, un poète chilien mondialement connu et ancien amant de Vera. Est-il responsable de la chute ? Quel rôle a-t-il joué dans la vie de Vera ? 
 

Si l’histoire amoureuse de ces quatre personnages est plaisante, l’intrigue intrigante, le lecteur est charmé par les belles pages sur le travail d’écriture et la vocation d’écrivain, car c’est en la lisant qu’Émilia lèvera les mystères sur la vie intime de l’écrivaine. 
 

[Extraits] Être à distance de Guelfenbein, Carla  


Très inspirée du personnage de Clarice Lispector, Carla Guelfenbein nous offre un roman comme on les aime, délicat et profond.

En ménageant le suspense et le mystère, elle utilise tous les ingrédients nécessaires pour construire une histoire romanesque à souhait en ajoutant cette touche très sud-américaine qui entoure les personnages d’un savoureux mélange de fantaisie, de candeur et de passion. ¡ Te quiero mi amor ! 
 

Marie Marcon,
Lune & l’Autre (Saint-Étienne)
 

en partenariat avec le réseau Initiales



Être à distance - Carla Guelfenbein, traduction Claude Bleton - Actes Sud - 9782330072599 - 22,50 €