Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Fallait pas le chercher - Victoria Nekfeet

Pauline - 01.03.2012

Livre


Depuis que je sais lire, je lis (au désespoir de ma môman) des histoires d’amouuur , des Harlequin et les romans qui accompagnent le magazine Nous Deux que mon grand-père achète toutes les semaines ! Dernièrement, il faut bien l’avouer, j’ai un peu délaissé ce genre, même s’il y a souvent de l’amour dans ce que je lis ! Ben oui, un peu de douceur dans ce monde de brutes, ça ne fait pas de mal !

Du coup, quand Numeriklivres a créé la collection « Roman de filles » et qu’en plus Delphine nous offrait de la découvrir à travers un partenariat, j’ai sauté sur l’occasion et ai découvert "Fallait pas le chercher" !

La collection m’intriguait depuis quelques temps mais je ne m’étais pas encore lancée car j’étais en pleine lecture du Waldganger ! Alors c’est vrai que j’ai profité de ce partenariat mais il faut bien le dire, cette paire de chaussures m’attirait !

L’histoire c’est celle de Sophie, trentenaire et célibataire assumée. Enfin peut être pas si assumée que ça puisque lorsque se présente le mariage de son frère, n’osant avouée à sa famille qu’elle viendra seule, elle s’invente, presque malgré elle, un fiancé, publicitaire et créateur d’une pub pour Toutou Joyeux. C'est là que les ennuis commencent pour elle !

Comme je vous l'ai dit, des romans d'amour j'en ai lu, et tous suivent le même schéma à quelques détails près : dans une première partie, on présente les personnages, dans une seconde ils se rencontrent mais ne peuvent s'aimer pour différentes raisons. Petit à petit, ils tombent amoureux l'un de l'autre quand soudain un nouvel obstacle les sépare ! Finalement, comme c'est une histoire d'amour et que ca finit forcément bien, et bien ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants ! Peut être qu'ils divorcent quelques années plus tard, mais ça on ne nous le dit pas !

Tout ça pour dire que dans Fallait pas le chercher, Victoria Nekfeet, modifie les codes de la romance et mèle histoire d'amour, d'humour et d'aventure. Je ne sais pas si aventure est le bon mot, mais ce qui est sûr c'est que Sophie se retrouve coincée dans son propre piège ! Je ne vais pas tout vous dévoiler, simplement vous dire que celle qui croyait manipulée tout le monde, se retrouve finalement dindon de la farce. Mais elle n'est pas la seule et dans cette fresque familiale, tout le monde en prend pour son grade, du cousin à la grand-mère en passant par les mariés.

Tout au long du roman, quelques rebondissements nous surprennent et changent le cours de l'histoire alors que le lecteur s'attendait à tout autre chose !

Finalement, même la fin est surprenante et à la sortie du livre, on se dit que lors de notre propre mariage, on choisira bien les invités ! ;)

Vous pouvez découvrir un extrait et/ou le télécharger pour quelques euros!

Une chronique écrite dans le cadre du Club des lecteurs numériques