medias

Fans, elles kidnappent le chanteur le plus moche d'un boys band...

Nicolas Gary - 23.03.2018

Livre - boys band killeuses - kidnapper chanteurs catastrophe - fans chanteur kidnapping


En matière d’humour noir, Goldy Moldavsky joue dans la catégorie professionnelle. Boys band killeuses est un petit bijou du genre, traduit par Yves Sarda, sur un riff de guitare passionné et mystique. Parce que quand on aime, on n’hésite pas à franchir toutes les lignes. Surtout les rouges.

 

 

Boys band killeuses de Goldy Moldavsky

ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

Les Ruperts sont un groupe de musique en vogue — ils ont même choisi de se baptiser Strepurs, parce que c’est cool, et que ça tourne la tête à l’envers. Le groupe de filles qui leur gravite autour, avec Isabel, Apple et Erin, ressemble à peu de choses près à des groupies de premier niveau. Et voici comment débute une comédie sombre, drôle et particulièrement sinistre.

 

Limite macabre…

 

Avec une voix off âgée de 15 ans, le récit est totalement loufoque, articulé autour d’une histoire des plus fantastiques. Parce qu’une bande de teenagers qui décide de kidnapper un groupe de musique, ça a déjà de quoi faire paniquer n’importe quel éditeur. Et maintenant que l’un des quatre membres des Ruperts est séquestré dans une chambre d’hôtel, que va-t-il bien pouvoir leur arriver ?

 

Entre internet, réseaux sociaux et pétage de plomb, l’histoire de quatre super fans, dont la narratrice met à mal un bon nombre de clichés et de présupposés. Si la couverture rose et noir ressemble à une mauvaise blague, le roman lui-même porte haut les couleurs de l’humour, du cynisme et de la folie douce.

 

[Extraits] Boys band killeuses de Goldy Moldavsky
 

Oh, certes, on pourrait y lire en filigrane une critique un peu acerbe des fans de Justin Bieber, des boys band dont les années 90 furent friandes… et de bien d’autres choses. Mais Moldavsky n’est pas dans ce registre. Surtout que la déconnexion d’avec le réel intervient très rapidement : sans céder la place à une satire de la musique pour adolescentes, c’est une descente aux enfers des plus improbables à laquelle on assiste.

 

Quand tu tiens l’une des étoiles de ton existence, et qu’il se trouve à ta merci, que serais-tu disposée à faire pour qu’il te raconte tout, même l’inavouable ? 
 

 

Goldy Moldavsky, trad. Yves Sarda — Boys band killeuses — La martinière jeunesse — 9782732485720 – 16,50 €


texte lu sur iPhone 6 Plus




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.