Fragments d’un siècle de Benno Barnard

Clément Solym - 14.01.2008

Livre - Fragments - siecle - Benno


Auteur de langue flamande né en 1954 à Amsterdam. Poète et essayiste reconnu en Belgique où il s’est établi, Benno Barnard nous livre ici une forme d’autobiographie plutôt déroutante. Son œuvre se constitue tout d’abord de séries de flashes successifs en rapport avec son enfance qu’il nous décrit comme si c’était encore du présent pour lui.

Les chapitres suivants font prendre tout son sens au titre. Ce sont comme des notes extraites d’un journal intime où il nous fait part de ses réflexions durant diverses quêtes qu’il a eu à mener afin de rédiger des articles : nous avons son voyage à Trieste sur les pas de l’auteur Sveto. Puis son déplacement à Bruxelles où il est venu enquêter sur les synagogues de la ville. Au détour d’une page, il nous raconte sa brève visite du Musée Juif de Bruxelles : une expérience décevante. Chaque rencontre est le prétexte à une plongée dans l’histoire du XX° siècle voire dans des époques plus reculées.

À choisir, il serait préférable que Benno Barnard nous fasse une histoire approfondie de son couple et de ses problèmes ou celle des Juifs d’Europe et de leur devenir à la fin du XX° siècle…plutôt que de mêler au compte-gouttes des histoires, des réflexions, des récits qui paraissent au final comme avortés : c’est une série de fragments. Le titre ne ment pas !

Autobiographie, notes de lecture ou de voyage, journal intime, Benno Barnard brouille les pistes jusqu’à nous retranscrire une conversation téléphonique entre lui et sa femme alors qu’ils se sont disputés quelques jours auparavant…En sautant quelques pages, on se retrouve dans un bref récit historique de l’évolution du statut des Juifs belges…

Auteur exigeant, auteur aux multiples visages, Benno Barnard nous perd dans ses recherches et pérégrinations à travers l’Europe de la fin du XX°siècle au sein d’un dédale de réflexions et de récits entrelacés. Chacun y trouvera sa perle ou s’y perdra, préférant au bout d’une vingtaine de pages de cette prose lourde laisser le livre sur le rebord de son bureau. Votre expérience ne sera alors qu’une de plus à ajouter à l’accumulation de celles mentionnées dans le corps de cet ouvrage.

Précision importante… Mais qui vient seulement à la fin de l’ouvrage : Fragments d’un siècle est composé de divers extraits de Eeuwrest, publié en 2001 chez Atlas, à Amsterdam, volume dans lequel Benno Barnard a rassemblé plusieurs ouvrages précédemment parus afin de constituer ce qu’il a nommé une autobiographie généalogique.

Avis donc aux amateurs, et peut-être que dans leur intégralité ces textes gagnent en clarté et que le sens profond de cette quête identitaire apparaît plus distinctement aux yeux du lecteur.