Frangine

Mariline Moreau - 17.03.2013

Livre - P.M.A - Famille - Homosexualité


Il était une fois Joachim, 17 ans, et sa sœur Pauline, 14 ans. Ils ont deux parents qui les aiment, ils vivent dans une belle maison, partent en vacances à la campagne... Une histoire un peu trop classique ? Et si l'on vous dit que le couple de parents est formé de deux mamans et que leurs enfants sont nés par procréation médicalement assistée…

 

Pour l'histoire, Joachim bien dans sa peau rentre en terminale, sa sœur en seconde. Débute alors pour elle le harcèlement ; la violence des mots, des comportements deviennent son quotidien. Son univers est chamboulé, elle se renferme sur elle-même. Son frère et ses mères tentent de l'aider mais se sentent inutiles. C'est seule que Pauline va entamer un combat intérieur qui lui permettra d'accepter qui elle est, d'être reconnue comme tel et c'est grandie qu'elle en sortira.

 

Marion Brunet dans Frangine nous livre l'histoire d'une famille « normale ». Quoique...Dans ce « quoique » se trouve toute la force du roman. Être issu d'une famille homoparentale ne semble pas si naturel que ça. Le point de vue adopté, celui de Joachim, permet de renforcer notre sentiment d'immersion et ainsi de mieux comprendre les sentiments de chacun. Il se fait la voix qui raconte et dénonce. Le tableau qui se peint sous nos yeux est celui de notre société, qui reste ancrée à des pensées étriquées. Dans ce roman, les protagonistes sont multiples: famille, amis, mais aussi et surtout les « autres », ceux qui ne comprennent pas et rejettent. On se sent mal face à cette incompréhension ambiante, on a envie de crier mais aussi de se cacher par la honte de vivre, nous aussi, dans un monde aussi ridiculeusement « bête » !

 

Ce qui paraît anormal dans Frangine, ce n'est pas la situation de cette famille homoparentale, c'est la réaction de certains, autour. Mais, tout n'est pas si noir ! L'auteur met aussi en avant la solidarité qui se crée, les changements d'attitude possibles. Un message d'espoir est délivré. « L'enfer c'est les autres » disait Sartre, Frangine prouve que ce n'est pas complètement faux. Mais, elle démontre aussi que si chacun ouvre son esprit, tout peut devenir plus simple. Elle y croit et nous y croyons avec elle !

 

Et n'hésitez pas à faire un tour sur la page de l'APGL (association des parents et futures parents gays et lesbiens), c'est par ici :