Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Génération : constellations familiales

Cécile Pellerin - 23.01.2017

Livre - Littérature irlandaise - émigration - hérédité


De 1958 à 2027, l'Irlandaise Paula Mc Grath (traduite par Cécile Arnaud) plonge son regard (et le nôtre) dans des microcosmes familiaux et livre, par bribes, des récits de vie entremêlés. Sans jamais perdre le fil de l'héritage de la migration d'un grand-père irlandais vers les Etats-Unis, l'histoire chemine à travers plusieurs voix avec une réelle grâce dans l'écriture et la structure, un ton nouveau, très contemporain, presque aérien.

 

Avec l'impression de ne jamais s'attarder très longtemps sur les personnages, mais en leur offrant pourtant une réelle existence et une forte présence, elle les lie indéfectiblement au lecteur, suscite sa curiosité, l'entraîne sans ennui à suivre les destinées d'une génération façonnée par les tragédies familiales de ses aînés et l'invite également à imaginer leur futur.

 

Car volontairement elliptiques, parfois énigmatiques ou inachevées, certaines même allusives, les existences révélées dans Génération incitent à poursuivre au-delà du roman. A décider soi-même des bagages héréditaires à transmettre.  A y parvenir. Ou pas.

 

 

Dans la région de Chicago, Joe Martello, trentenaire, fumeur de joint invétéré exploite une ferme biologique où se côtoient des ouvriers mexicains, des journaliers, des wwoofeurs de passage. Solitaire et assez bourru, il est le fils unique d'une mère juive-allemande obèse, professeur de musique et d'un père italien, autrefois vendeur de voitures auxquels il ne rend pas souvent visite. En ce printemps 2010, il peine à maintenir son exploitation agricole en état de salubrité.

 

Outre-Atlantique,  au même moment, à Dublin, Áine traverse une période difficile. Séparée depuis deux ans de Conor, mère d'une petite fille Daisy et fatiguée par les tentatives de ses amis pour lui dénicher un homme et lui proposer une vie identique à celle qu'elle vient de quitter, elle décide d'aller se mettre au vert et choisit sur un site de  wwoofing la ferme de Joe.

 

Une rencontre autour de laquelle une constellation de personnages frémit, un passé sombre et douloureux resurgit, des vies se mélangent et fusionnent, entraînant d'autres récits, tous indissociables les uns des autres.

 

Par fragments, par petites touches mais avec un sens du détail  précis, des histoires se dessinent, collatérales à celle, principale de Joe et d'Áine et forment  une unité surprenante et harmonieuse, dense et poétique, intensément vivante.

 

Sans rupture,le lecteur traverse les histoires des personnages, leurs désenchantements, leur mélancolie, leurs espoirs, accompagne chaque destinée avec autant d'intérêt, (regrette même parfois que les plus secondaires restent secondaires), intègre le mouvement de chaque trajectoire, comme personnellement impliqué et se laisse porter par le naturel des  imbrications. Nulle déroute, nulle difficulté à suivre ce maillage de voix, toujours limpide.

 

L'attrait à ce roman est si vif et si spontané qu'à son terme, on regrette presque qu'il  ne soit pas plus long et laisse au lecteur autant de possibilités pour imaginer la suite. 


Pour approfondir

Editeur : Table Ronde
Genre :
Total pages : 224
Traducteur : cécile arnaud
ISBN : 9782710378716

Génération

de Paula McGrath

Il y a une ferme au cœur de l’Illinois – de ces grandes fermes bio où se croisent travailleurs mexicains à peine régularisés et jeunes "wwoofeurs" venus d’Écosse ou de Norvège prêter leurs bras contre le gîte et le couvert. Là, se trouve Joe Martello, ours trentenaire au roman familial épique, ancien pianiste prodige devenu agriculteur sans raison apparente. Joe est une énigme qu’Áine cherche à percer. Ils se sont rencontrés sur Internet, et, après un premier séjour seule, Áine y retourne pour six semaines avec sa petite Daisy. Mais, sur place, rien ne se passe comme prévu. Joe et la ferme sont remplis d’ombres – et pas seulement celles des chauves-souris qui pullulent au grenier : une mère prof de piano obèse qui a noyé dans les kilos le souvenir des cris nazis, son petit élève germano-japonais, caniche savant de sa mère perfectionniste, une ancienne camarade de fac qui hésite à changer de trottoir quand Joe approche... Le jour où elle met la main sur un ordinateur caché, Aíne comprend qu’elles doivent rentrer au plus vite en Irlande. Des années plus tard, sa fille, partie à Chicago sur les traces de son grand-père, fera de nouveau tourner ce kaléidoscope de trajectoires brisées… Construit comme un film choral, Génération appartient à ces romans qu’on lit d’une traite, constamment prêt à sursauter. Avec une plume moderne et un redoutable sens du détail, Paula McGrath parle des valises que chaque génération lègue à la suivante, et partant de ce drame – les traumatismes et les tabous en héritage – elle bâtit un hymne à la jeunesse et au renouveau.

J'achète ce livre grand format à 20 €

J'achète ce livre numérique à 14.99 €