Gioconda et Nìkos Konàntzis : Roméo et Juliette brisés par Auschwitz

Mimiche - 31.01.2020

Livre - Nìkos Konantzis Gioconda - Auschwitz histoire amour - Grèce Guerre mondiale


AUTOBIOGRAPHIE – De ce quartier de Thessalonique où il est né en 1930, Nìkos Konàntzis garde la mémoire de petites maisons avec des jardins fleuris, des rues sans voitures (ou si peu), des parfums de Méditerranée et un silence seulement entrecoupé par des aboiements de chiens.



 
Thessalonique, dans ces années là, avait une très importante communauté juive, pour nombre d’entre eux issus de l’exil ancien depuis l’Espagne.

C’est donc tout naturellement que, parmi ses voisins, la famille de Nìkos côtoyait une famille juive, tout aussi naturellement que les enfants du quartier se mélangeaient au cours de leurs jeux sur les terrains vagues autour des habitations.

Mais à treize ans, au beau milieu de la Guerre, la jolie Gioconda a fini par devenir, pour Nìkos, plus, beaucoup plus qu’une simple petite camarade de jeux. L’un comme l’autre s’est laissé aller à un penchant amoureux commun d’une intensité infinie. Quelque chose d’extraordinaire qui les a rapidement mûris, qui les a enveloppés dans une bulle où ils rêvaient de se retrouver dès lors qu’ils n’y étaient plus, ou pas encore à nouveau, enfermés.

Gioconda et Nìkos ont découvert l’amour avec un énorme, un gigantesque A, sans qu’ils y prennent garde, avec tout l’engagement merveilleux et entier de l’adolescence.

Mais la haine des hommes, celle de l’occupant allemand, est aussi capable de la plus infinie des cruautés : la famille de Gioconda sera déportée et seul reviendra d’Auschwitz, le cousin de Gioconda, Rudi, marqué par les horreurs vécues, inénarrables, laissant Nìkos avec le seul souvenir, avec sa seule tristesse, sa seule détresse.
 
Alors que, marqué au fer rouge dans son cœur et dans son âme, il ne parviendra jamais à oublier Gioconda auprès d’une autre femme, des années plus tard, alors que l’âge le pousse, Nìkos Konàntzis prendra sa plume pour raconter cette, sa, merveilleuse histoire d’Amour. Son seul écrit publié ! Pour que, lorsque lui-même disparaîtra, Gioconda ne disparaisse pas une deuxième fois ! Pour laisser, pour confier la trace de leur Amour à la postérité.

C’est ce récit qu’ont ré-édité les Éditions de l’Aube.

Un récit poignant, qui ne laisse jamais douter de son issue fatale, mais dont on comprend que l’histoire a pu bouleverser son auteur, définitivement.

Et s’il est probable qu’il puisse être d’une terrible banalité pour de nombreux enfants européens pendant cette période trouble, il n’en reste pas moins, en ces temps où la mémoire d’Auschwitz est célébrée, un magnifique panégyrique posthume qui redonne vie à Gioconda.

Vos vœux sont exaucés, Monsieur Konàntzis.


Nìkos Konantzis Gioconda, trad. Michel Volkovitch – Gioconda – L’Aube – 9782815928502  – 8,90 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.