Hausse de la TVA sur la Culture

Pauline - 08.11.2011

Livre


Nous le savons tous, c’est la crise ! Oui c’est la crise internationale, une crise financière mondiale où l’Europe est au bord du Grand canyon. Mais c’est surtout la crise livresque ! Pas une semaine ne se passe sans qu’on nous dise que les librairies vont fermer et que l’industrie du livre est au plus mal. Et puis hier on nous annonce que ça va être pire…

Au cas où vous auriez loupé un épisode, il faut savoir qu’à partir du 1er janvier 2012,  la culture sera taxée à 7% au lieu de 5.5 %. Alors bien sûr les prix ne vont pas augmenter de manière vertigineuse. Un livre à 10€ va passer à 10,15€. Mais si à chaque livre on paye 15 ou 30 cts de plus, le budget livre va vite augmenter, notamment pour les acheteurs compulsifs.

Je me pose une question : est-ce que cette hausse de la TVA va être répercutée sur les prix des livres ou est-ce que c’est la marge des libraires (qui sont déjà au plus mal), des éditeurs (les petites maisons d’édition n’ont pas besoin de ca) et des auteurs (qui n'arrivent pas à vivre de leur écriture) qui va en prendre un coup ? Il va falloir trouver une solution car chacun ne pourra pas choisir dans son coin puisque le livre est réglementé par la loi du prix unique. Donc pas moyen de trouver un livre à 10€ dans une librairie et à 10.15€ trois rues plus loin…

Depuis hier soir et les annonces du 1er ministre déclarant que la TVA passera de 5.5% à7% « sur tous les produits et les services à l'exception des produits de première nécessité notamment l'alimentation", les témoignages des syndicats des libraires se multiplient et même M. Bompard, PDG de la FNAC est intervenu dans le débat ! « C'est un élément de menace qui vient s'ajouter à d'autres éléments de menace liés notamment à l'hégémonie d'un certain nombre d'acteurs nord-américains sur ce segment", a-t-il dit sur RTL. On aura bien compris qu’il parle ici d’Amazon et Apple qui sont implanter au Luxembourg et payent moins de taxe et qui sont en train d’asphyxier le marché et les libraires (numériques et papier) indépendants. (Nous en reparlerons demain dans la revue du Web).

« C'est un secteur fragile et donc j'ai une assez forte inquiétude sur ce qui est en train de se passer", a ajouté M Bompard. Il a également indiqué qu’il était en faveur d’une "équité concurrentielle" qui passerait par le même taux de TVA, y compris sur le livre numérique (à 19.6% et ce jusqu’en 2015), que ses concurrents nord-américains.

De son côté, Vincent Monadé, directeur du MOTif, observatoire du livre et de l'écrit en Ile-de-France, a déclaré : « Le gouvernement auquel appartient le ministre de la Culture met en danger, pour trois francs six sous (car rien à voir avec le bâtiment ou la restauration en termes de retours fiscaux potentiels), l'équilibre précaire sur lequel repose la chaîne du livre. »

La culture n’est pas un produit de première nécessité et ne sera petit à petit, plus accessible à tous. Le prix des livres, la séance ciné qui coute déjà un bras, le prix des CD et DVD… tout cela va augmenter et je pense que tout cela n’aura qu’une conséquence : l’augmentation du piratage et des téléchargements illégaux !

Edit : si vous le souhaitez, une pétition circule contre la hausse de la TVA.

Vous pouvez également rejoindre le mouvement lancé par George : je soutiens mon Libraire ! en faisant la promotion de votre libraire préféré sur votre blog ou sur la fan page Facebook

Enfin pour vous pouvez participer à l'action lancée par Judith et Sophie : Achetez des livres, sauvez un libraire (mais ça je sais que je n'ai pas besoin de faire de pub !) :)