Histoire des cheveux, Alan Pauls

Clément Solym - 20.09.2010

Livre - coupe - cheveuyx - coiffeur


Des cheveux, par-ci, par-là... des cheveux partout, omniprésents, quasi omnipotents... Si vous pensiez avoir une relation étrange avec votre cuir chevelu et votre matière capillaire, détrompez-vous, il y a bien pire que vous. Dans la série des angoisses modernes dont notre société est si friande, il conviendrait d'en rajouter deux, dont l'une, la perte des cheveux, est connue, tandis que l'autre, les confier à un (ou une) incapable devient désopilant.

Au travers de cette histoire de cheveux - désolé, le terme va revenir une fois et une autre - c'est l'histoire d'une relation au corps, et bien évidemment à l'image qui se dessine. Avec trois grandes figures qui traversent la vie de notre héros : un coiffeur paraguayen, un ami d'enfance et resurgit de temps à autre et un vétéran de la guerre, revenu d'exil en Europe à Buenos Aires, après des années.

Quatre personnes complètement perdues dans un monde qui ne sait pas vraiment quoi faire d'elles, avec surtout un narrateur obsédé du cheveu. Des siens, de préférence. Un ouvrage excentrique qui ne les coupe pas en quatre, mais tout en ironie fine et sauvage.

Le rythme est lent souvent, prenant la peine de nous embarquer dans une aventure qui de temps à autre s'accélère, mais marquée avant tout par de longues et intenses réflexions sur la condition capillaire de chacun des personnages, sa vie et sa relation à la tignasse qui lui a poussé sur le crâne - ou menace de ne plus le faire.


Couper un cheveu, symbole castrateur, peut-être, mais richement connoté dans l'imaginaire de ces protagonistes, tous plus bizarres, obsédés et perdus dans leur relation conflictuelle avec une tête dont ils aimeraient qu'elle leur revienne un peu plus. Un lien quasiment sectuel s'instaure, rendant l'ensemble plus décalé et drôle encore.

Derrière la notion d'obsession d'un personnage, comme nous parler de nos angoisses à peu près incompréhensibles, et surtout montées en tête d'épingle par un univers qui nous inciterait presque à les cultiver. Si l'on se perd parfois dans des phrases un peu alambiquées, la quête de la coupe de cheveux parfaite, dans un monde qui n'a rien de parfait, reprendra toujours le dessus. Pour éviter le traumatisme, trouver la paire de ciseaux qui aura l'assurance d'une quasi-rédemption... C'est complètement fou !

Bien dégagée sur les côtés ?


Neufs ou d'occasion, tous les livres d'Alan Pauls



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.