Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Homicides mutliples dans un hôtel des bords de Loire : humour british garanti !

Mimiche - 21.03.2014

Livre - humour anglais - Agatha Christie - roman policier


Plaquée par l'auteur dont elle est l'agent littéraire, Elsie Thirkettle a trouvé un moyen de le faire revenir : lui couper les vivres en faisant annuler sa carte de crédit !

 

 

 

Réaction très rapide : Ethelred Tressider reprend très vite contact, avoue s'être fait planter là, en Inde, par la « morue » (selon Elsie) qui l'avait entraîné dans cette aventure et propose un rendez vous de retrouvailles en terrain neutre : un hôtel miteux des bords de Loire !

 

 

 

Quittant aussitôt le Sussex, Elsie retrouve son auteur dans une petite ville dont le calme semble avoir été malmené depuis quelques jours par une manifestation annuelle (de renommée mondiale semble-t-il puisque, au moins un Russe, un Américain et une famille d'Allemands sont présents dans l'hôtel bondé) : un grand marché de timbres de collection !

 

 

 

Coïncidence étonnante : Elsie a lu, dans un journal, une aventure rocambolesque survenue au Danemark ! Deux timbres d'une extrême rareté viennent d'être découverts et perdus dans une sombre histoire d'héritage.

 

 

 

Et devinez quoi : dans cet hôtel où semblent s'être assemblés des amateurs éclairés, voilà une étonnante enveloppe qui disparaît dans le coffre de la réception alors que des cadavres apparaissent !

 

 

 

Rien de tel pour affuter les envies d'enquête d'Elsie qui tente d'entraîner à sa suite son écrivain de romans policiers.

 

 

 

Voilà un polar rafraîchissant que nous sert là L.C.Tyler (à propos, si vous avez une idée de la signification de ces initiales, je suis preneur. J'ai été incapable de retrouver les prénoms qu'elles pouvaient cacher!) : moi, je en suis pas loin de valider la critique du Point qui parle de Monty Python du polar !

 

 

 

C'est enjoué, drôle, plein de clichés et de références, déjanté voire parfois loufoque et, finalement, bien assaisonné (comme tout bon polar) de rebondissements multiples qui font qu'il est difficile de les voir tous venir !

 

L.C.Tyler s'amuse avec ses personnages auxquels il fait raconter alternativement l'histoire nous permettant ainsi de voir les situations sous plusieurs angles. Il joue avec l'histoire qu'il nous cache habilement en nous donnant à regarder ailleurs. Sans jamais se prendre au sérieux. Et avec une sacré dose d'humour anglais qui n'épargne pas la police française : sacrés roast-beefs !

 

Les références à Christie sont foison. Et c'est amusant de les chercher à chaque page du livre. De la petite comptine anglaise qui vient en exergue du livre, aux initiale du détective (H.P.!), en passant par la séance dans le salon de l'hôtel où Elsie finira par faire toute la lumière sur les crimes survenus.

 

Car elle s'y croit, Elsie, et se prend pour Miss Marple et Hercule Poirot réunis même si, malheureusement, elle ne bénéficie pas de la même agitation des petites cellules grises de ce dernier. Ethelred, lui, n'est pas franc du collier après son escapade qui n'a pas bien tourné. Et les morts ne sont pas exactement ce qu'ils paraissent !

 

Quant au titre du roman, il porte en lui-même une certaine dose d'auto-dérision quand il faut habituellement faire court pour faire flasher.

 

Bref, je suis très fan !