Insoupçonnable, Tanguy Viel

Clément Solym - 06.03.2009

Livre - Insoupconnable - Tanguy - Viel


Lise et Henri Delamare se marient. Une cérémonie fastueuse, marque d’une bourgeoisie de province fière de sa réussite financière. Et pourtant Lise n’a rien à voir avec ce milieu qu’elle ne fréquente que depuis peu. Alors que la fête bat son plein, elle fuit les lumières pour se retrouver avec son « frère », Sam, présenté comme tel à Henri Delamare. Déjà leurs corps se mélangent.

 

C’est Sam qui nous raconte directement son histoire, cette idée de kidnapping qu’a eu un beau jour sa tendre Lise. Alors que les frères Delamare, commissaires-priseurs associés viennent régulièrement épuiser leur solitude dans un bar de nuit, ils y découvrent Lise qui contraste des autres filles. Elle les subjugue. Sous l’effet de l’alcool, ils laissent, sans bien toujours s’en souvenir, leur carte de visite à la fin de la soirée.

 

Lise ne cède pas. Elle devient inaccessible. La vierge au milieu des bas-fonds qui se fait désirer à merveille. C’est ainsi qu’un soir elle propose cette idée saugrenue à son amant : un mariage avec le riche Henri Delamare puis un kidapping savamment orchestré. Il ne resterait plus après qu’à couler des jours heureux avec de l’argent plein les doigts.

 

Sam aime Lise. Il accepte. Devient le « frère » de Lise pour l’occasion. Lui aussi entre dans les fastes de cette bourgeoisie de province et, tous les dimanches, il part jouer au golf avec Henri et ses amis. Mais avant, il laisse toujours sa voiture devant la demeure de son « beau-frère ». Seule la Jaguar d’Henri est susceptible de convoyer le riche commissaire-priseur. Au son d’une valse de Chostakovitch, toujours la même.

 

Une histoire banale. Des personnages qui le semblent tout autant. Mais Sam nous entraîne irrésistiblement vers la fin de ce petit livre admirablement écrit. On se laisse porter par cette tranquille mélodie, cette intrigue digne d’un mauvais film américain. Et quand donc toute cette petite mécanique va-t-elle s’enrayer ? Sans doute au moment du kidnapping !

 

Vous le voyez vous, Sam, réussir un coup pareil ? Cet être minable, peu aidé par une Lise naïve et qui trouve ses plans dans des romans policiers bien peu originaux. Les éditions de Minuit ont eu la bonne intuition de rééditer ce court récit de 138 pages (paru à l’origine en 2006) dans la collection poche Mdouble de la maison. Alors, ce Sam, insoupçonnable ?

Offrez-vous Insoupçonnable de Tanguy Viel