Jésus Betz : "Freaks", signé Fred Bernard et François Roca

Cécile Pellerin - 16.05.2013

Livre - handicap - tolérance - cirque


Ce livre est splendide, émouvant, inoubliable, à partager absolument !

 

L'histoire, au même titre que les illustrations sauront vous retenir, vous faire vibrer et vous entraîner loin, très loin, entre doux sanglots, écriture sensible et poétique, ode à l'amour et aux femmes.

 

Un livre plein d'humanité, chargé d'espoir, d'un réalisme souvent terrifiant mais qui éblouit cependant. Entre tendresse et cruauté, vous oscillerez, imprégnés des magnifiques planches aux couleurs sombres mais toutes en rondeur, remplies de grâce et d'une rare beauté, assez bouleversantes.

 

Aussi, préparez vos mouchoirs, cette histoire est d'une force émotionnelle rare, très intense, si puissante. Vous ne pourrez demeurer insensible ou agacé, juste ébranlé, fasciné. Un livre que vous garderez précieusement en mémoire, que vous saurez transmettre tant il délivre un moment de lecture réussi.

 

Jésus Betz, homme-tronc à la voix de soprano et à la mémoire d'éléphant, dicte une lettre à sa mère et à travers quelques dates précises, emmêlées d'événements historiques, il retrace les différentes étapes de sa vie qui l'ont conduit au bonheur.  L'abandon d'abord, puis la cruauté des hommes surtout, du pasteur qui le repousse, « un homme-tronc, ça ne se crucifie pas. Ca s'épingle sur un hameçon, comme un ver ! », du Capitaine Styx, moqueur et insultant, « c'est d'bras qu'on a besoin, ici ! »,ou encore de Max Roberto qui l'exhibe et l'humilie comme un chien, pendant des mois, de ville en ville.

 

Mais il est aussi de belles rencontres avec certaines femmes, comme Mamamita et ses « 200 kilos de générosité » qui prend soin de lui,   et le guide doucement vers le bonheur, vers Suma Katra, la trapéziste muette, « une fée qui se plie et se tend en douceur, une fée qui s'enroule et tournoie en souplesse, en totale harmonie avec la mélodie de l'orchestre. »

 

Un parcours initiatique semé d'embûches, de violence mais aussi de tendresse, d'amour, de drôleries, où l'espoir existe toujours, que Jésus égrène sans plainte, ni rancœur, au fil des mots toujours sensibles, si justes, destinés à sa mère.  « Je suis heureux maman, sans toutefois avoir pu te serrer dans mes bras, ni toi, ni Mamamita, ni Suma Katra. Sans avoir pu donner de coups de pied ou de poing à tous ceux qui l'auraient mérité. »

 

Des portraits saisissants, poignants, superbement illustrés, dont on ne peut se défaire facilement ensuite, qui s'imprègnent en nous comme des êtres chers. A l'instar des héros du célèbre film « Freaks, la monstrueuse parade ».

 

Ce livre a obtenu le Prix Baobab 2001 et le prix Alphonse Daudet-Goncourt jeunesse 2002 et est disponible en éditions limitées conçues spécialement pour les 20 ans du Seuil avec une couverture toilée sérigraphiée.

 

Un  très bel album à conserver.

 

A partir de 07 ans.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.