medias

Jeu de dupes à l'Hôtel Waldheim

Laure Besnier - 31.08.2018

Livre - Htel Waldheim Vallejo - Vallejo Viviane Hamy - Viviane Hamy RL 2018


ROMAN FRANCOPHONE - Avec Hôtel Waldheim, François Vallejo s’illustre par un captivant duel entre deux egos sur fond de Guerre Froide. Publié chez Viviane Hamy, l'ouvrage d’une intelligence fine et au suspens d’un roman d’espionnage explore la mémoire et l’Histoire, les interprétations et les (re)constructions. Un brillant effet d’optique. 

 


Difficile de lâcher Hôtel Waldheim tant on a envie de savoir ce qu’il s’est réellement passé — et qui dit vrai. Tout commence par une « survivance des moyens de communication [d]es plus archaïques », une carte postale reçue par notre héros, Jeff Valdera. Cette dernière, anonyme, lui demande de se souvenir de ses vacances passées dans les années 70, lorsqu’il était adolescent, invité en vacances par sa tante à l’Hôtel Waldheim, situé à Davos, en Suisse. Jeff ne se rappelle d’aucun fait majeur et finit par rencontrer l’auteure, Frieda Steigl. 

Cette dernière, à la forte personnalité, l’accuse d’avoir joué un double jeu entre Est et Ouest ayant mené à la disparition de son père. À travers un long dialogue, Jeff se remémore son séjour à l’Hôtel Waldheim, persuadé de son innocence, tandis que Frieda tente de le convaincre de sa culpabilité. 

Véritable jeu de dupes, Hôtel Waldheim présente une galerie de personnages dominée par deux protagonistes, Jeff et Frieda. À travers une écriture rythmée et délicieusement imagée, François Vallejo leur dessine des caractères singuliers. Si Jeff est rempli de prétentions et d’estime pour lui-même, Frieda, pleine de colère, cherche justice et rétablissement de la vérité. La confrontation entre les deux personnages, parfois drôle, le plus souvent tendue, les pousse chacun dans leurs retranchements.   

À la petite histoire de ses deux personnages cherchant à prendre le dessus sur l’autre, se mêle un contexte plus élargi. Fait remarquable, François Vallejo fait revivre la Guerre froide en Suisse, terrain « neutre » où agents de la Stasi et filière d’exfiltration d’intellectuels en RDA se côtoient, s’observent et se devinent. Jeu de pouvoir qui se prolonge jusqu’à la confrontation entre Jeff adulte et sa contemptrice. 
 

« Frieda Steigl compulse un ensemble de pages, frénétique, je ne sais pas ce qu’elle cherche, mon nom sur d’autres feuilles, peut-être, pour me le mettre sous le nez. Toutes les phrases que j’ai prononcées et que des forcenés du renseignement s’empressent de signaler.
C’est me faire bien de l’honneur. J’ai sûrement parlé à tort et à travers, au cours de ce mois d’août, mais sans mauvaise intention. Comment pouvais-je connaître le rôle de chacun dans cet hôtel ? Personne ne s’est présenté pour ce qu’il était, je ne l’aurais pas deviné tout seul. »

 

 

[Extraits] Hôtel Waldheim de François Vallejo


En filigrane, Hôtel Waldheim se fait l’illustration du récit de l’Histoire, de sa construction et de ses enjeux. Frieda présente des archives à Jeff, preuves ultimes, à son sens, de sa culpabilité. Jeff lui en livre une autre interprétation. Vérité ou mensonge de l’histoire, crédibilité des sources, souvenirs personnels… Finalement, Frieda et Jeff se livrent une guerre de lecture, celle qui va déterminer leur identité future. 



François Vallejo — Hôtel Waldheim — Viviane Hamy — 9782878589887 — 19 € 
 

Rentrée littéraire 2018 : les fashion weeks du libraire

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Viviane Hamy
Genre :
Total pages : 304
Traducteur :
ISBN : 9782878589887

Hôtel Waldheim

de François Vallejo

Un remarquable huis clos où la mémoire personnelle est confrontée à la mémoire officielle d'archives secrètes à l'époque où le monde était partagé en deux blocs. " À l'entendre, j'étais très fort, à seize ans, pour tout effacer, et ça continue. Pourtant, à force de déblatérer sans réfléchir, j'ai commencé à lui prouver et à me prouver que je me suis fourré dans de drôles de situations. Si quelqu'un m'avait dit hier : tu t'es comporté comme le pire voyeur, pour surprendre un couple dans son lit, je ne l'aurais pas cru. C'est revenu tout seul, devant cette fille dans son fauteuil. Je sentais son souffle sur ma peau, incroyable ce qu'elle m'insuffle. Presque malgré moi, j'ai reconstitué la scène oubliée. Et d'autres. Elle va finir par me convaincre que je lui cache quelque chose. Que je me cache quelque chose ? Comme l'impression de rencontrer un inconnu qui s'appellerait Jeff Valdera. Et dans le genre inconnu, elle se pose là aussi, avec ses questions insistantes... " Lors de ses séjours avec sa tante à Davos, à l'hôtel Waldheim, l'adolescent Jeff Valdera n'aurait-il été qu'un pion sur un échiquier où s'affrontaient l'Est et l'Ouest au temps de la guerre froide ?

J'achète ce livre grand format à 19 €

J'achète ce livre numérique à &2,99 €