Juste une Ombre, Karine Giebel

Clément Solym - 04.05.2012

Livre - Juste une ombre - Karine Giebel - Fleuve Noir


Notre Chronique p.69- p.99 : deux pages passées au crible, pour donner un avant-goût du livre, en quelques lignes.

 

"Douleur (...). Tu vas comprendre ce que ce mot veut dire, mon ange."

 

Cloé, femme d'affaires aux dents longues, est suivie par une ombre. Menaçante, vêtue de noir, sous une capuche cachant son visage, l'Ombre s'est manifestée un soir où elle rentrait chez elle. C'est juste une ombre, et pourtant sa vie a changé. 

 

"Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t'imposer dans ce monde, y trouver ta place.

Et puis un jour...

Un jour , tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi.

A partir de ce jour là elle te poursuit. Sans relâche.

Juste une Ombre".

 

Le sixième roman de Karine Giebel nous livre, dans ce sixième roman, une histoire angoissante et poignante. Le lecteur curieux, la peur au ventre, se dirige alors vers la page 69.

 

Philippe Martins, collègue et rival de Cloé, découvre que son patron s'apprête à lui laisser la main. Ce dernier lui explique son choix. Cloé, découvre-t-on, est trop centrée sur elle-même pour ce poste. "Les autres ne sont pour elle qu'autant d'ennemis potentiels ou, dans le meilleur des cas, des esclaves à utiliser". On découvre que la victime apparente de l'histoire est aussi un bourreau à ses heures perdues. 

Le patron lui a pourtant fait croire que la place serait pour elle. Martins trouve ce stratagème choquant, mais son boss a besoin d'elle jusqu'au bout, précise-t-il.  On sent qu'ici se noue un point essentiel de l'intrigue. Cloé est particulièrement investie dans son travail, on pressent le potentiel dramatique de la situation qui se trame dans son dos.

 

 

Plutôt alléchant... Que se passe-t-il plus loin, page 99?

 

Alexandre, flic désenchanté aux pratiques peu appréciée de ses pairs, rentre à son domicile pour retrouver Sophie, sa femme. Celle-ci est suivie par une auxiliaire de vie. Le combat qu'il mène pour son travail se poursuit aussi chez lui. Sa femme est gravement malade.

Il enlève son blouson, pose son arme. Et revêt l'habit de l'époux attentionné, faussement joyeux, cachant à grand-peine sa douleur qui éclate en larmes amères sous la douche. Cet homme est sous pression, et sur le point de perdre la femme qu'il aime. Sera-t-il capable de le supporter? Va-t-il se venger à sa façon?

L'intrigue et le rythme de ce nouveau roman semblent pensés pour nous tenir en alerte, pour nous laisser constamment dans l'attente du pire. Très angoissant, c'est un thriller réussi, qui plairait certainement aux amateurs de Scream.

 

Karine Giebel sera l'invitée de Quai du Polar à Lyon, du 30 mars au 1er avril 2012.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.