Kill ElkY : le poker pour les pas nuls

Clément Solym - 21.06.2016

Livre - poker jeu cartes - Kill Elky poker - hasard jeux victoire


Les livres essayant d’expliquer ou de théoriser le poker ont plu durant la dernière décennie, surfant sur le succès grandissant du poker en ligne dont la date de naissance pourrait remonter au 24 mai 2003, jour de la victoire de Chris Moneymaker (le bien nommé) à une étape des World Series of Poker, alors qu’il n’était qu’un illustre inconnu qualifié pour le tournoi grâce à un site en ligne. Le livre Kill Elky devait donc choisir son propre angle d’attaque pour se différencier des autres, et a choisi une approche plus mathématique, allant même jusqu’à quantifier les émotions.

 

 

 

Kill ElkY, publié par MA Editions, c’est d’abord une adaptation d’un premier ouvrage sur le poker, intitulé Kill Everyone, et écrit par Lee Nelson et Tysen Streib. Ce livre en anglais étalait les différents stratégies et comportements à adopter au cours d’un tournoi, en fonction, notamment, de l’avancement de la partie et du nombre de joueurs. Un livre technique qui a rencontré un grand succès auprès des joueurs semi-professionnels. Mais Kill ElkY est bien plus qu’une simple traduction de celui-ci, puisqu’il a été revu et corrigé par Bertrand Grospellier, dit ElkY, le joueur français ayant accumulé la plus grande quantité de gains en carrière.

 

S’il est déjà bien occupé par ses occupations de joueur de poker professionnel sous les couleurs de PokerStars, après s’être fait connaître pour ses premières victoires sur le jeu StarCraft, ElkY s’est donc aussi lancé dans l’écriture. Pour les fans de mangas, vous avez pu entendre parler de lui pour sa participation au BlizzCon 2015, en Californie, où il avait notamment affronté Daniel Negreanu, une autre star du poker, mais dans une partie en ligne du nouveau jeu à la mode, Hearthstone.

 

Tmv23, CC BY SA 3.0

 

 

Retour sur le livre et ses points positifs d’abord. Véritable mine de graphiques et de tableaux, le livre nous fait vite comprendre que le poker est presque plus une science qu’un jeu. Les différents chapitres ne sont toutefois pas surchargés en informations indigestes, et divers exemples de parties réelles intégrés à ceux-ci permettent de bien comprendre leurs calculs. La principale originalité du livre provient des longues remarques d’ElkY, à la fin de chaque chapitre, prenant parfois un point de vue un peu différent de la théorie expliquée, et provenant du livre original, et nous livrant ainsi une seconde lecture intéressante et permettant de mieux visualiser les différentes stratégies possibles.

 

On saisit ainsi qu’une partie de poker ne peut se gagner en suivant une recette miracle, mais qu’il faut s’adapter en fonction de ses adversaires et de leur façon de jouer. ElkY nous dira même que le pays d’origine ou l’âge de ses adversaires peut avoir une influence sur la stratégie à adopter. Il y a également tout un article, non exhaustif, mais intéressant, sur comment analyser le langage du corps des autres participants.

 

Le livre se veut aussi moderne, en n’oubliant pas de prendre en compte les joueurs qui ne jouent qu’en ligne ou ceux qui ne jouent qu’en Cash Game et non en tournois.

 

Mais Kill ElkY se révélera d’une compréhension ardue pour les débutants en poker qui chercheraient à en appréhender les principes de base ou les différents types de parties. De même, certaines notions paraissent difficilement évaluables, comme la propension à faire peur à l’adversaire, ou son niveau de stress. Mais l’ensemble de l’ouvrage reste des plus complets pour ceux qui connaissent déjà bien les rouages du jeu et qui voudraient se lancer dans l’aventure poker de manière plus sérieuse.

 

Ils découvriront là certaines tactiques, stratégies et théories novatrices et intéressantes qui pourraient les aider dans leur conquête des sommets. Pour les débutants, l’achat d’un livre plus simpliste devra être préalable à la découverte de celui-ci.