Kisanga : Avec Emmanuel Grand, le Congo a mauvaise mine

Cécile Pellerin - 20.03.2018

Livre - Roman policier - République démocratique du Congo - mine


Toujours très proche d’une réalité sociale actuelle, les romans policiers d’Emmanuel Grand témoignent sans détours et en détails d’une intrigue efficace, solide et convaincante. Ils permettent, à chaque fois, de pénétrer une ambiance précise, d’une densité quasi-documentaire mais qu’un rythme vif, une langue énergique et spontanée, une intention ardente de divertissement et d’évasion, éloignent de tout ennui ou lourdeur.

 

 

Vibrante, efficace et engagée, plus vraie que nature, cette historie socio-économique et politique qui met en scène la France, la RDC et la Chine aurait pu, incontestablement, être à la Une de l’actualité internationale.
 

Absolument bluffante pour un non-initié en géopolitique, d’une imagination si précise qu’elle se confondrait aisément à la réalité, elle laisse le lecteur préoccupé et inassouvi, curieux d’en savoir plus sur les manœuvres sordides autour de l’exploitation des matières premières énergétiques et minières sur le  continent africain.
 

Désormais mûr pour une investigation plus profonde, le voilà prêt à délaisser un moment le roman et à suivre les conseils cinématographiques de l’auteur. Ou quand le polar éclaire et éveille ! Merci Emmanuel Grand.

 


L’enquête subtile et complexe, vécue et racontée de plusieurs points de vue différents, initiée par des personnages assez nombreux au départ mais dont l’envergure se développe, se précise et s’apprécie au fil des pages ; étoffée d’un contexte géopolitique et historique assez trouble indissociable de spéculations financières, peut, à certains moments, échapper à l’attention du lecteur.
 

Mais s’il accepte de se laisser porter jusqu’à la deuxième partie, alors il va connaître l’emprise du continent noir, ressentir sa chaleur, sa lumière, les pistes  de terre, la boue et la poussière, les bruits et les odeurs ; il va pouvoir entendre la clameur des supporters des Léopards, rêver d’une Primus mais craindre aussi les balles de mercenaires enragés. Bref, il va y être dans la province du Haut Katanga !
 

“Tous en route pour construire le plus grand marché du XXIème siècle.”
 

C’est donc précisément dans cette région que l’entreprise minière française Carmin s’apprête à inaugurer son partenariat avec un groupe chinois, Shanxi. Ensemble, ils vont exploiter un gisement de cuivre. “Kisanga… Je vous l’ai dit, c’est le jardin d’Eden. Ce pays suinte le cuivre. La terre est rouge comme le sang. C’est le paradis pour des gens comme vous.” Actionnaires, investisseurs et politiques se réjouissent de cette alliance inattendue sur le sol africain. Les délais sont courts mais Olivier Martel, l’ingénieur français dépêché sur place, rigoureux et compétent, remarque rapidement des incohérences et des failles notables dans ce contrat.
 

Affecté par la disparition troublante et récente d’un collègue en Afrique, mis en relation avec un journaliste d’investigation, Raphaël Da Costa, autrefois engagé dans une affaire impunie impliquant des politiques et une filiale de Carmin, le jeune homme, malgré lui, va enquêter sur la société qui l’emploie et sur son président, Alain Butard et découvrir des complicités douteuses, amorales et criminelles entre cette dernière et le gouvernement français.
 

Un vrai scandale d’Etat que Pierre Lauzière et sa petite équipe de mercenaires vont tenter d’étouffer pour ne pas nuire à la campagne électorale pour les municipales du ministre des Affaires étrangères, François-Xavier de Meyrieux.
 

Sur fond de conflits armés entre pays africains, d’opérations humanitaires menées par la France dans les années 1990, d’embargo sur les minerais, d’implantations chinoises, d’intérêts commerciaux vénaux, de rétro-commissions au profit de responsables politiques et d’enfants esclaves, Emmanuel Grand, à travers suspense et rebondissements saisissants, dresse une image inquiétante et inégalitaire des effets de la mondialisation en Afrique et engage, plus qu’il n’y paraît, le capitalisme ultra-libéral qui mène le monde aujourd’hui.
 

Explicite et influent.

Emmanuel Grand – Kisanga - Liana Levi – 9791034900022 – 21 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Liana Levi
Genre :
Total pages : 400
Traducteur :
ISBN : 9791034900022

Kisanga

de Grand, Emmanuel(Auteur)

Il y a foule dans les salons du musée de la Marine. Sous les applaudissements de tout le gotha politico-économique, la compagnie minière Carmin célèbre le lancement de Kisanga : un partenariat historique avec le groupe chinois Shanxi pour coexploiter un fantastique gisement de cuivre tapi au coeur de la savane congolaise. Les ministres se félicitent du joli coup de com' avant les élections ; les golden boys de la City débouchent le champagne. Mais au même moment, Carmin rend un dernier hommage à l'un de ses cadres décédé

J'achète ce livre grand format à 21 €