Kokologie, Tadahiko Nagao, Isamu Saito

Clément Solym - 06.08.2008

Livre - kokologie - analyse - comprehension


En cette période estivale, qui touche à son crépuscule, on a vu fleurir, comme à l'accoutumée, nombre de tests psychologiques à travers les magazines : ces derniers offrent de vous jauger, vous évaluer, vous comparer par le biais de QCM. Les réponses ne proposent souvent que des alternatives bien structurées destinées à vous faire rentrer dans tel ou tel schéma.

Le but du jeu n'a rien à voir avec la découverte de soi, mais offre plutôt de correspondre à un profil type. Pour les filles, il s'agit de ne pas tomber dans le modèle poufiasse en string, et pour les mecs, de ressembler le plus possible à un gentleman romantique.

Navrant. Divertissant 5 minutes, mais navrant.

En ce sens, Kokologie est radicalement différent. Et bien plus riche d'enseignement. Qui ne garde pas en mémoire un souvenir de colonie ou de classe verte où un animateur, un professeur posa une sorte d'énigme et dont la réponse nous révéla soudain un aspect de nous-mêmes ignoré jusqu'à lors, voire reclus quelque part au chaud. Kokologie fonctionne ainsi. Mais la kokologie - du japonais kokoro, esprit et du grec logia, l'étude - n'a rien d'un exercice psychologique éprouvant.

À chaque chapitre, on vous présente une situation, une saynète qui se concluront par une, ou plusieurs questions. Soit on vous soumet des alternatives, pas toujours celles que l'on désirerait, soit c'est à vous de fournir une réponse. Par exemple, c'est votre anniversaire, et dans votre boîte à lettres vous ne trouvez qu'un seul courrier dont vous n'imaginiez pas qu'elle vous écrirait : quelle est-elle ? Et puisque l'on vous a fait des cadeaux, quelle est la personne qui vous a offert le plus important ? S'ensuit alors une explication de vos réponses.

Oh, rien ne vous force à accepter les interprétations qui sont données. D'ailleurs, cela fait partie du jeu. Et ne vous attendez pas non plus à découvrir les tréfonds de vôtre âme... mais si l'on joue le jeu, et il est encore plus drôle de le jouer à plusieurs, vraiment, on tombe parfois sur des réactions pour le moins intéressantes.

Ce qu'il faut surtout dire, c'est que l'on s'amuse réellement. Toutes les questions se basent sur une situation plaisante, où personne n'est mis en défaut, personne ne rivalise pour livrer la bonne réponse... étant donné qu'il n'en existe qu'une : la vôtre, car c'est celle qui vous ressemble. Voilà donc le livre qui remplacera une partie de tarot ou de pétanque durant vos vacances, et qui transformera facilement une soirée de pluie (ou de plaie) en un excellent moment. Un livre dont on peut se passer, certes, mais qui aurait manqué à vos lectures.


Retrouver Kokologie sur Place des libraires.