L'amour quand il n'est pas encore temps

Auteur invité - 08.08.2018

Livre - Tahmima Anam roman - vaisseaux frères Bangladesh - famille mariage amour


ROMAN ÉTRANGER – La traduction de son troisième roman est une belle invitation à découvrir l’œuvre de Tahmima Anam. Et une fenêtre ouverte sur le Bangladesh, peu mis à l’honneur dans la littérature jusqu’à présent. 



 


Le lecteur va découvrir l’univers et les pensées d’un superbe personnage féminin, Zubaïda, paléontologue en fin de thèse, grâce à une lettre qu’elle adresse à un Américain, Elijah. Elle est contrainte de repartir au Bangladesh après une mission de fouilles au Pakistan qui échoue. Elle doit se marier, selon la coutume, à un homme à qui elle est promise depuis longtemps. 

 

Mais ses interrogations subsistent sur ce qu’elle laisse aux États-Unis, sur ses origines puisqu’elle sait avoir été adoptée. Et son statut de femme mariée, une fois la cérémonie passée, ne cesse de la tourmenter. 
 

Un second récit vient se greffer. Celui d’un homme, Anwar, ouvrier dans le plus grand port de la côte bangladaise, Chittagong, où son travail consiste à désosser des navires en fin de vie dans des conditions extrêmes. Les deux personnages vont alors se révéler être liés par leur histoire personnelle. Acceptant en effet d’être traductrice auprès d’une Anglaise réalisant un reportage sur ce port, Zubaïda va rencontrer Anwar et celui-ci va lui révéler des éléments de son passé. 
 

Seront posées autant de questions essentielles qui rejoignent la réalité sociale du Bangladesh, comme la difficulté des femmes à choisir la façon de mener leur vie dans une société patriarcale qui nie tout simplement cette possibilité. Le roman est aussi l’occasion de décrire de façon aiguë et réaliste l’extrême pauvreté dans le sous-continent indien.

Celle d’adultes et d’enfants qui, pour des sommes dérisoires, gagnent leur vie à la journée en louant leur corps. 
 

 

[Extraits] Les vaisseaux frères de Tahmima Anam


L’auteure interroge aussi, de manière intimiste, sur les erreurs qu’une vie entière ne peut réparer et sur le passé qui vous rattrape, inévitablement. Au fil des réflexions de son personnage principal, Tahmima Anam tisse sa toile pour vous captiver et ne plus vous lâcher. 
 

Laurence Grivot,
Au Moulin des Lettres (Épinal) 

 

 

 

Tahmima Anam, trad. Sophie Bastide-Foltz — Les Vaisseaux frères — Actes Sud – 9782330084622 – 23 €




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.