L'arbre, de Grey Owl

Clément Solym - 11.11.2011

Livre - Grey Owl - L'arbre - Souffles


Grey Owl, alias Archibald Belany, aurait pu être un indien. Il voulait l'être, dès son plus jeune âge ! Captivé par les histoires du Grand Ouest. Au lieu de cela, il était un anglais de pure souche ! Mais abandonné par son père puis par sa mère, il a pris le bateau pour aller conquérir l'Amérique.

 

Sauf que c'est l'Amérique qui l'a conquis, lui ! L'Amérique autochtone, celle d'avant l'invasion.

 

Oh, cela n'a pas été immédiat et il a bien, comme beaucoup, trappé de nombreuses années avant de voir dans cette course à la fourrure quelque chose qui n'était plus totalement en cohérence avec son ressenti profond.

 

Alors il a brouillé les pistes - y compris celle de sa généalogie - pour s'en créer une nouvelle plus à son goût. Il est devenu Grey Owl, un indien, pour faire passer un message d'un précurseur de la défense des écosystèmes : une sorte d'écolo avant l'heure.

 

Une fois mort, à la fin des années 30, la mystification de ses véritables origines n'a pas fait long feu.

Faut-il pour autant discréditer son message ? Certes, non ! L'Arbre est une histoire extraordinaire, une petite nouvelle qui laisse à sa droite la mièvrerie et à sa gauche le don de leçonC'est un message magnifique.

 

Qui commence par l'étourderie d'un petit écureuil, distrait, par quelque facétie de la nature, de son incessant manège destiné à constituer des stocks de nourriture et qui pose, là, dans le mitan de cette combe, une pomme de pin. Qu'il va oublier.

 

Livrée à elle-même et aux éléments, cette pomme libère ses pignons qui, ayant survécu à l'hiver, vont germer. Après bien des années et des péripéties, un arbre majestueux a su prendre racine, survivre et croître.

 

Un pin qui voit passer, à l'ombre et à l'abri de son immense ramure, les uns après les autres, certains furtivement d'autres avec assiduité, tous les animaux de la forêt : écureuils, wapitis, renards, aigles, loups, … Tous ont recherché qui sa présence majestueuse, qui sa silhouette marquant d'un jalon leur errance. Et il a lié des amitiés durables avec certains. Comme ce Grizzly, lui-même si majestueux.

 

Plus de sept siècles de la vie d'un arbre et de ses amitiés en ces quelques pages.

Une vie que contemplent les montagnes qui « savent que les arbres doivent mourir, ainsi que les hommes ; elles seules demeurent éternellement. »

 

Grey Owl a peut être surfé sur une vie qu'il s'est inventée à sa mesure ! Qu'importe ! Cette nouvelle lui donne le droit total et irrévocable à l'absolution.





Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.